Nous avons hésité longtemps avec Laurent pour partir sur le Raid Normand, après le super raid effectué à Clécy début Mai. Mais là en ce samedi matin, nous partons motivé comme jamais pour ce Raid de 110 km au départ de Duclair.

Arrivé sur place, récupération des chasubles rouges des raideurs, installation du bivouac pour la nuit, mise en place des VTT dans le parc, 9H30 briefing du maître des lieux, Pascal Leblay.
Cette édition est un peu particulière, c'est les 20 Ans de l'organisation et la 1ère édition à 2 au lieu de 4.
 
Il est un peu plus de 10H quand le top départ est donné, nous traversons le stade, Laurent attrape le 1er jeu de carte, je sors le matériel de traçage et nous voila parti pour 110 km d'aventures sur 2 jours !
 
Le début n'est pas glorieux, nous cafouillons un peu sur le traçage, une mauvaise interprétation du livre de route nous donne un point de l'autre coté de la seine, étrange, nous devons aller à Jumièges…Nous relisons et hop c'est bon, nous voila avec les bons points, 17mn de traçage, on a connu mieux, direction le parc VTT. En avant direction le bois, une bonne grosse montée avec la 1ere balise, Lolo file sur la balise, là on y est !
 
Notre traçage laborieux du départ, s'avère bon, nous trouvons assez facilement
 les 1ere balises, traversons la D982, montons vers "La Chapelle de la Mère de Dieu", nous voila sur le  bord de Seine en direction de Jumièges et là 1ère cagade, Lolo explose son pneu arrière, une crevaison du type TRES rapide, à plat en 1m. On retourne le vélo, je démonte, Lolo sort la chambre, allez hop un coup de pompe en 5mn l'affaire est réglée. Nous jardinons un peu sur la balise du "Trou fumeux", nous sommes passés devant en VTT, sans la voir….demi tour, pointage et hop nous voilà sur la base de Jumièges.

Gilets de sauvetages, pagaies, canoë, direction la balise "A" de l'autre coté du lac. Au retour, nous recevons une carte CO pour 6 balises dispersées sur la base de loisir. Tout va bien, nous avons trouvé notre rythme, il fait beau, c'est le pied !
 
Nouvelle séance de traçage pour le départ vers Yainville, moins de soucis que ce matin, nous pointons sans problèmes les balises, et prenons une option par la route, pas très VTT, mais très rapide pour rejoindre la foret du "Trait-Maulévrier". Le traçage est bon, les options que nous tentons sont pas mal, les balises 19 et 20 se trouvent assez facilement, nous remontons pas mal d'équipes. Et là c'est le drame, je chope un truc dans la chaine, je crois que j'ai déraillé, mais non la chaine est cassée, un maillon riveté ouvert en 2. En plus de 10 ans de VTT je n'ai jamais vu ce genre de casse…

On sort le matos, dérive chaine, attache rapide, on repart et en avant, la chaine frotte un peu sur le guide chaine, je joue sur la tension du câble pour réglé ça, mais je ne vois pas le rapport avec l'attache rapide, bref on verra plus tard. Arrive la balise 23, et là c'est pire qu'une battue pour trouver le trésor de "Rackham le Rouge", au moins 20 équipes sont là, tournent en rond, cherchent un sigle sur une borne. Je refais plusieurs fois mon azimut, retombe sur le bon point, mais rien n'y fait, à part un cube de granit au bord d'un sentier, avec une croix dessus, je n'ai pas vu de borne 66.
J'apprendrais plus tard que ce cube était la borne en question....dommage.
 
Bref nous repartons en sachant que nous prendrons +30mn sur le chrono pour une borne ratée… Je me traine comme je peux dans les montées car je n'arrive pas à changer de plateaux, et nous arrivons au CP10. Je regarde le dérailleur, en fait il est cassé, au niveau de l'axe du collier qui le fixe sur le cadre, encore du jamais vu ! Un bénévole me file un coup de main pour mettre le dérailleur avant sur le plateau intermédiaire et on boque comme ça, on va finir le VTT avec 1 plateau ce n'est pas grave.
 
Nous arrivons au parc VTT pour le début du "Run & Bike", nous prendrons évidemment le VTT de Laurent. A part un souci de placement sur la balise N°7 (trouvée encore une fois par mon fin limier Laurent) du "Run & Bike". Nous sommes au dessus de l'Abbaye de Jumièges, le paysage est magnifique, il fait beau, nous commençons à en baver physiquement, mais le moral est toujours là nous revenons sans trop de problème au parc VTT. 
 
C'est partit de nouveau pour le CP 10 en suivit d'itinéraire, nous sommes avec un groupe, nous jardinons un peu pour trouver un chemin qui descend tout "dré dans l'pentu", l'arrière train bien derrière la selle, gestion du freinage, la pente est vraiment limite limite pour moi, et là, catastrophe, je prend un rondin dans la roue arrière, le dérailleur fait un 8, se bloque dans les rayons….
Ca sent la fin….
Je redresse le dérailleur comme je peux, j'ai peur qu'il casse définitivement, il se redresse, mais plus rien ne fonctionne, je ne peux même pas pédaler. Arrêt du chrono !
 
Nous rejoignons la route la plus proche, en poussant les VTT, pour zapper la forêt. Je redresse de nouveau le dérailleur, je peux enfin pédaler mais je suis bloqué sur le grand pignon, je mouline comme un dingue en 32x32, enfin nous arrivons au CP10, donnons notre cartons de pointage et annonçons notre abandon. Le mini-bus nous emmène à la section d'Accrobranches et Tir à l'arc, Lolo fait un coup de tyrolienne, je fais le pont de singe ( 1 câble pour les pieds, 1 pour les mains et la ligne de vie) pour rejoindre la passerelle de descente en rappel (15m de haut). Nous décochons nos 10 flèches (12 points donc 12 mn de bonus temps), mais le cœur n'y est plus.

Dans le camion du retour l'organisateur nous dit "Si vous voulez vous pouvez continuez ce soir et demain, il n'y a plus de VTT" . Mouai bof, on verra, partir avec plus de 10H de pénalités au classement, bof, ou est la motivation ? Même si nous ne jouons pas le podium, avec un classement complètement bidon à cause des pénalités ne nous intéresse pas plus que ça. Lolo fait l'épreuve d'escalade sur le parc d'arrivée, il réussit à monter jusqu'en haut pour éviter l'heure de pénalité.
 
Nous rendons les chasubles, direction la douche, le repas, pliage de tente, rangement du matos. Nous restons jusqu'au départ du trail nocturne pour encourager les collègues du club, et direction la maison…l'ambiance est nettement moins festive qu'au retour de Clécy.
 
Une bonne expérience quand même sur les 65 km effectué sur ce "Raid Normand", de bonnes séances de traçage, de super passages de VTT dans les bois, et toujours une bonne équipe avec Lolo le roi du carton de pointage. Nous faisons encore des erreurs de parcours du à des étourderies et un peu de précipitation. Cela nous servira pour la suite, car je suppose (j'espère) qu'il y aura une suite, car je suis très déçu d'avoir embarqué Lolo dans cette aventure, sans aller jusqu'au bout.
 
Maintenant il faut se motiver pour les 32 Km du Trail du Mascaret dimanche prochain, début de la véritable préparation pour les 80 km du Grand Raid des Pyrénées, fin Août. 
 
 
 

Vous avez aimé l'article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn