Je déclare le "Challenge Trail Tour 76" ouvert ! le Trail des 7 Mares ouvre le bal des trails Normands et en particulier ceux qui font partie du "CTT76".

Ca fait du bien de retrouver tous les copains au départ de la course, ça papote, ça chambre, ça joue l'intox, le pied quoi  !

9H00 pétante, en avant pour 22 Km officiel (22,63 Km au GPS), un tour de piste et un petit bout de rotue pour étirer le peloton des Trail des 7 Mares - Trailrunner - GoodPeopleRun430 coureurs au départ. 1er bout de chemin en descente dans le bois et 1er bouchon, je patiente……Ca repart, et 1 km plus loin rebelote bloqué dans un bouchon, Bison Futé nous l'avait dit, gros week end pour les départs en vacances !

Enfin le peloton s'étire vraiment, et je prend mon rythme, connaissant le parcours quasiment par cœur, j'en garde sous le pied jusqu'à mi parcours car, le gros du D+ est sur le retour avec quelques gros gros pétards, ce qui est la spécialité de cette course, pas de longue montée que du "tout dré dans l'pentu". Le premier se situe au ravitaillement du 7ème km, une bonne montée à travers les arbres, je zap le ravito, je suis partit avec ce qu'il faut dans ma ceinture porte bidon.

Trail des 7 Mares - TrailrunnerEn haut de cette montée nous longeons le bois, puis nous revenons dans le vallon et de nouveau une bonne grimpette suivit de presque 2 km à flanc de vallon, tout en devers et en faux plat montant, c'est usant pour les chevilles. Cela me permet de tester en conditions de course ma nouvelle monte 2013, les New Balance Leadville 1210, le confort est top, l'accroche aussi , même sur le devers (un article est bientôt prêt sur ce test chaussure). Nous arrivons au point le plus éloigne de la course, demi tour, dans la plaine vent dans le dos, je lâche un peu la bride, je me fait les 4 km en faux plat descendant autour de 4'45"/km , l'an passé dans ce même chemin, je marchait car j'étais cuit, c'est bon pour le moral ça !!!

Mon pote Gilles me rattrape, il m'avait en point de mire depuis un bon moment sans pouvoir revenir, mais cette descente lui à été plus profitable qu'a moi…

Allez hop, on amorce le retour avec de nouveau un attaque par la face nord d'une montée, j'attrape la corde prévue pour nous Trail des 7 Mares - Trailrunneraider à monter, et après mains sur les genoux, ça pousse jusqu'en haut, mais comme d'hab' j'ai du mal à relancer en haut de ces pétards ! Un point à travailler pour les entrainements.

Une belle boucle sur le plateau ou l'on se rend compte qu'il y a vraiment du vent et que nous sommes content d'être dans les bois, j'en profite pour avaler une petite pâte de fruits Isostar, on va voir si le "High Energy Boost" va vraiment me booster sur la fin.

De nouveau retour dans le valon pour attaquer le dernier gros morceau avant l'arrivée, il reste à peine 2 Km, mon pote est 150m devant moi, je reviens sur lui dans cette montée, mais arrivée sur le plat il relance aussitôt alors que je cale de nouveau dans les 200 m après la montée, grrrrrrr, il me colle 100m, je n'arriverais jamais à revenir sur lui, au final il me colle 26 sec. Je prend la 205ème place (416 arrivants) avec un chrono de 2H21'22" secondes, quasiment le même temps qu'en 2012 sur un parcours un peu modifié mais toujours aussi pentu.

Trail des 7 Mares - TrailrunnerLes sensations étaient très bonnes pendant la course, cela fait plaisir, même j'ai encore des trucs à bosser à l'entrainement, le foncier va bien, les cuisses et les mollets itou, c'est déjà ça !

Prochain rendez vous, la Cavalcade de Montivilliers 12 ( 2x6 km) avec une grosse montée à faire 2 fois, l'occasion de bosser un peu cette foutue relance ! 1H05' en 2012, peut mieux faire ??

Merci à GoodPeopleRun.com, Isostar et New Balance !

 

Un Dingo Cross ça ne se raconte pas, ça se vit !!

 

{extravote 1}

Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Pour ce Dimanche un classique du département, "La Sente des Moines" un parcours de 30 km avec environ 600m de D+ savamment repartit entre bois et plaines et rivières, oui , oui rivières, du D+ en remontant une rivière ça compte aussi !!

Avec la pluie de la semaine précédente, et celle tombé durant toute la nuit de Samedi à Dimanche, je me doutais que ce trail allait être humide, mais vraiment pas à ce point !

Après avoir salué les connaissances locales, les membres de l'organisation, les copains du club, nous voila partit sur un début de parcours identique au "Duo du Valasse" effectué la semaine passé (Un Duathon VTT + Trail en équipe), donc pas de surprise pour l'échauffement. Puis nous sortons du bois pour passer dans une cuvette au fond d'un champ, 5cm d'eau "claire", voila comme ça c'est fait, on à les pieds trempés ! Nous continuons dans le champ, ou la terre plus que meuble, nous colle au basket, fait ventouse, en tentant de nous retirer nos chaussures fétiches !

Puis, la descente de "la Sente aux pommes", un petit bout de route et de chemin dans le "Val Horrible", pour attaquer une bonne grimpette dans le "Bois de la Réserve". Nous descendons ensuite vers le "Parc des Aulnes", pour aller chercher le 1er gros coup de D+ avec la montée vers le "Hameau de la Carlette", environ 700 entre 10 et 15%, vu l'état du terrain, c'est un pas en avant, 2 pas en arrière !

Ensuite une petite nouveauté, par rapport à 2011, la traversé d'un champ, nous évite une portion de route, mais nous permet de refaire le plein des baskets dans lesquelles l'eau commençait à être au niveau bas…Nous passons ensuite par le "Bois d'Harcourt" avec une bonne descente pleine de cailloux, ou il faut faire attention aux chevilles, un chemin avec 10cm de flotte, pour dépoussiérer les chaussettes.

Et là nous allons attaquer la partie "Nage", le chemin qui nous remonte vers "St Jean de Folleville" est souvent dans un état lamentable, une cuvette de 3 m de large ou ravine toutes les eaux du plateau, et là vu la météo je me doutais que cela allait être "coton", mais pas à ce point. Environ 50 à 80 cm d'eau, sur au moins 500m, je me fais les premiers mètres avec de l'eau jusqu'aux genoux, puis avec mes 2 collègues de l'instant nous décidons de franchir les barbelés du champ voisin pour finir à travers champ. Même si le champ est détrempé il est toutefois plus praticable que la "rivière".

Trail de La Sente des Moines 2012 - Trailrunner - Garmin ConnectNous rejoignons la route, passons par le 2eme ravito, et nous attaquons la descente vers le "Parc EANA" ou je sais que nous attends la rivière. En 2011, nous avions de l'eau jusqu'aux chevilles, pas de quoi refroidir un trailer, mais je crains que cette année, ce ne soit pas la même musique….Effectivement arrivée à la rivière elle est 3 fois plus large et profonde que d'habitude. Peu importe, nous sommes tous déjà détrempé, alors un peu plus ou moins…Je franchis sans tomber "Le Bolbec", ce qui ne sera pas le cas de tous les participants. Nous sommes au 24ème kilomètre, les 4 suivants sont "piquants" avec une très longue montée dans le bois avec encore un beau D+ , nous prenons 100m de D+ en 800m puis encore 80m dans le kilomètre suivant. Nous voila enfin sur le plateau, il me reste environ 1 km quand je décide de shooter dans une souche caché sous la boue, pour finir à genoux dans les chemins, sauf que sous la boue c'étaient cachés quelques Trail de la sente des moines - Salomon - Raidlight - Garminfourbes silex. Du coup le collant long déchiré, et le genou doit avec, les risques du métier. Je rejoins enfin le dernier morceau de route pour rejoindre le stade d'arrivée.

Je passe la ligne en 3H37'05" avec un cumul de  657m de D+ et des litres d'eau dans les baskets.

Ce qui est impressionnant sur ce type d'épreuve, ces que tous les participants ont la banane jusqu'aux oreilles, content d'être détrempés et couvert de boue, un monde à part….Moi qui affectionne tout particulièrement ce genre de conditions, j'ai été servit !

Maintenant, je m'offre une récupération de 1er choix, le long du golf d'Hammamet, un peu comme Killian qui récupère à la Réunion après sa victoire sur le "Grand Raid"...wink

{extravote 1}

 

 

Le dernier de la saison de trails 2012 !

Départ à 9H00 dans l'ancienne Halle au grains de Gonneville La Mallet, un départ en intérieur, c'est la 1ère particularité de ce trail, la 2ème une section de 3.5 Km sur une voie ferré désaffectée, d’où son nom de TGV (Trail de GonneVille)

Environ 180 trailers, s'élance à la fraiche Dimanche matin pour ce trail bien sympa à 20 km de chez moi et en plus organisé par des copains, allez hop c'est partit ! Direction la campagne en banlieue de Gonneville. Beaucoup de chemins de plaines, et avec la météo des 2 derniers jours, les chemins sont dans un état catastrophique, environ 5 à 10 cm de boue collante.

Je pars assez vite sur ces premiers kilomètres ( 5 km en 27' ), Xavier me rattrape, rien d'étonnant jusque là, il est plus rapide que moi.J'arrive enfin au 8ème km à cette fameuse section de voie ferré. Très dur de courir sur une voie de chemin de fer, si j'adapte ma foulée aux traverses je Trail de Gonnville La Mallet - Trail Runnerpiétine, 1 traverse sur 2 c'est trop long, je reste donc sur ma foulée en essayant de regarder ou je met les pieds, car le niveau n'est pas très droit, les traverses parfois inexistantes, les ronces qui vous accrochent les pieds, bref du "bonheur" sur 3,5 Km ! Je remonte quelques coureurs sur cette partie (10 Km, 56') , fait l'impasse sur le ravito. Je suis partit avec la ceinture CamelBak Delaney (un article va arriver bientôt ) donc je suis autonome sur ce 28 Km. A mi parcours j'ai un petit coup de "Raz le bol" de la boue (15km, 1H27') , les pieds partent dans tous les sens, c'est très difficile de courir. Je me fait rattraper par Sylvie, une collègue, qui est emmenée par un membre de son club, elle me dit de l'accrocher, je le fait sur une courte distance, n'arrivant pas à suivre son rythme.

Il faut dire qu'elle est 5ème féminine et que les 2 autres sont en point de mire, ça motive ! Je continue donc en solitaire mon parcours, jusqu'au bois de Beaurepaire ou je me fais remonter (encore une fois…) par Jean-Philippe D., un membre de GoodPeopleRun, qui m'a reconnu, nous faisons un bout de chemin ensemble, (20km, 1H58') puis dans la montée vers Ste Marie au Bosc, il me distance. Je finirais seul ce parcours, en chutant une fois dans la boue, en pestant contre cette satanée terre collante, contre les ronces qui m'attrape les baskets et enfin la dernière montée vers Gonneville, sur le même parcours que le Trail de la Pointe de Caux, mais en sens inverse.

J'arrive sur la route, je n'ai personne devant, personne derrière donc je finis tranquille ce trail, sans manquer de me faire renverser par une $*ù*$$ù qui trouve qu'il est plus important de se dépêcher d'aller se garer sur le parking de la superette que de me laisser passer alors que je suis sur le trottoir !! et bing le coup de main sur la vitre arrière de la voiture !  J'aperçois la Halle aux grains, l'arche, et biiip 2H55'46", 116ème sur les 164 arrivants, pas si mal que ça. Jean-Philippe est à 10mn et Sylvie est à 7mn devant moi, j'ai le droit à l'interview à l'arrivée, Merci Willy, qui en profite également pour faire un peu de promo pour le Trail du Tour du Canton, comme je fais partie de l'organisation.

Reste le "Dingo Cross", le 18 Décembre, une petite course de 10 Km genre parcours du combattant, mais ça c'est vraiment pour le fun histoire de boucler l'année 2012 sur une bonne note !

16ème compétition de l'année et 12ème Trail, une saison bien remplie. Je fais un break de course à pied, pendant au moins 15 jours, ce soir j'essaie de me remettre à la piscine et je me remet aussi au VTT pour l'hiver histoire de revenir, plus fort, plus beau, plus….. en 2013 !!!

{extravote 1}

Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Dimanche 7h15, direction Sassetot-le-Mauconduit, pour ma 1ère participation au Trail des Hautes Falaises, j'y retrouve 2 membres du club, Christophe C engagé comme moi sur le 35 Km et Loïc M engagé sur le 14 Km.
Après des aller/retour entre le parking et le stade pour récupérer le dossard, à 9H00 nous voila devant l'église pour le départ. Les 2 courses s'élancent en même temps jusqu'au 6ème km, je pars avec l'ami Laurent C. , passage par le parc du château, puis descente dans la vallée, le terrain est gorgé d'eau, quand il y a de la terre, c'est 5 cm de boue, quand c'est un herbage les pieds font "floc floc" voir "plouf plouf" quand une flaque vicieuse est cachée sous l'herbe !

Nous remontons ensuite vers Criquemanville, puis Briquedalle avant de repasser juste à coté de Sassetot. C'est une succession de chemin de foret et de chemin de plaine. 9,5 Km,  1er ravito à Ecretteville, 3 Tucs, 1 verre de coca je repars. J'ai perdu mon partenaire Laurent, sur une pause "technique", je l'ai en point de mire au loin dans la plaine. Mais, mais, mais juste avant d'arriver sur Clainville, je ne trouve rien de mieux que de m'étaler de tout mes 183cm dans un chemin couvert d'environ 10cm de boue bien liquide…Je suis couvert de la tête au pied e boue, je ne vois même pas l'écran de mon Garmin, heureusement il est étanche ! Je me relève, rigole, et m'essuie comme je peux sur les herbes hautes du talus, avec la météo désastreuse de l'aveil, l'herbe et gorgée d'eau. Du coup, le temps de repartir , j'ai perdu Laurent, je ne le reverrais pas, même à l'arrivée…

Ensuite nous descendons vers la valleuse d'Eletot au km 16, pour le 1er gros pétard du jour 70m de D+ sur 500m au bord de la falaise, ça pique. Mais la vue sur mer en haut de la falaise efface rapidement cette montée, direction le 2ème ravito au km 18. Avant de repartir à travers plaine pou rejoindre le bord de la falaise, jusqu'à la descente sur St Pierre en Port, et là rebelote 80m de D+ sur 600m, puis un enchainement jusqu'au "Grandes Dalles", de montée raides, et de descente glissantes, qui usent le bonhomme ! Je commence à marquer le coup, je ne me suis pas spécialement entrainé pour ce Trail, et j'ai bien réduit le volume d'entrainement depuis le retour du GRP, je risque de souffrir en fin de parcours. Effectivement toute la fin de parcours, va être dur, j'ai les jambes raides et le retour se fera en montée jusqu'à l'arrivée, ou je finit avec un coureur ramassé en route, qui est au bord des crampes. Je finis avec lui jusqu'à la ligne, dans la dernière ligne droite nous apercevons la pendule de chronométrage, elle indique 3h59'00", je lance à mon collègue du jour "On finit sous les 4H !!!".

On pioche dans ce qu'il nous reste pour accélérer jusqu'a la ligne, je passe en 3H59'35" , juste comme il faut !

J'ai peut être payé sur la fin un début de parcours un peu rapide pour moi sur un 35 km , je passe les 10 km en 1h03', les 20 km en 2h05' et je m'écroule au 30 km en 3H20' pour finir en 3H59' avec 34,84 km au compteur.

Le parcours avec ces conditions de terrain, est très exigeant, mais très beau avec le soleil que nous avons eut Dimanche matin.

Un trail à remettre au calendrier sans aucun doute pour 2013, avec peut être un peu plus de prépa, mais cela dépendra du calendrier 2013 en cours d'élaboration !

Le Parcours / Les Photos

La Video :

{extravote 1}