Trail de la Pointe de Caux 2012Comme en 2009, et après 2 participations en solo, je fais le 1er relais de cette 6ème édition du trail de la pointe de Caux. Après le GRP je n'avais pas l'envie ou la motivation pour ce 51 km et peut être pas le jus non plus et en prime j'étais invité le midi au restaurant….

Mon équipe,  nommée modestement "Equipe de France de Trails" est à consonance Bretonne car composée de Yann/Loïc/Yann !

Dimanche 8H30, je retrouve les copains trailers du coin Xavier G. de retour du GRP, Laurent C , les membres du forum NCAP, et bien sur tous les membres du club tout de bleu vêtus comme d'hab' !

Beau soleil, température fraiche idéale, cette édition ne sera pas comparable à la version 2011 courue entièrement sous la pluie avec une fin dans la tempête sur les falaises d'Etretat. Petite briefing, hommage à Robert membre du club disparu cette année et PAN 9H00 le peloton s'affole.

J'essaie de partir rapidement, dans le groupe de devant pour ne pas me faire coincer dans la 1ere montée en single track, "Bison Futé" l'a d'ailleurs classé en couleur rouge entre 9H00 et 10H00 le 16 Septembre, il est fort l'animal !

J'arrive sans trop de soucis en haut de cette montée, avec un cardio au taquet, je passe le 1er kilomètre en 4'50 en haut du coup de cul du départ, un rythme pas du tout dans mes habitudes ! J'essaie de me calmer un peu ensuite en traversant le poney club, je me cale en 5'00 au kilo. Le cardio redescend un peu, quand nous filons vers le "Moulins Calois", nous longeons la Lezarde, Trail de la pointe de caux 2012puis un p'tit pétard pour rejoindre le "Rimbourg", je marche sur 100m pour reprendre mon souffle. Ces départs de 10 km ne sont vraiment pas pour moi. Et là grosse erreur tactique, une envie préssente m'oblige à arrêtez le long d'un buisson et là un groupe d'une vingtaine de coureurs, bien à l'abri dans mes chaussettes me double, haaaaa je ne les avais pas vu dans les rétros, Screugneugneu !!! Je repars sur mon rythme de 5' au kilo, jusqu'à la ferme "Bertrand", je remonte sur quelques coureurs, sur le plat, et surtout dans la descente vers Rolleville. Xavier me rattrape (lui il est sur le 51 Km), je rattrape Laurent C. un collègue de club. Rolleville, la rivière, et là Loïc m'attend chaud bouillant pour prendre le relais, il finit les derniers 500m avec moi et je lui passe le témoin, Go go go Loïc !!!  Je boucle les 13.66 Km en 1H15', comme dans mes prévisions, nickel !

Je file ensuite en voiture à quelques kilomètres de là, encourager coureurs et les membres du club, Loïc me dit en passant "Haaaaa fait "biiiiiiiip" , je me suis trompé de chemin j'ai fait 1,5 km de plus". Merdoum !

Il passera le relais ensuite à Yann, venu spécialement de la région Parisienne pour cette course, alors nous lui avons laissé le plus beau morceau les falaises et l'arrivée à Etretat, sans lui dire que ce serait aussi le plus dur.

Notre équipe à super bien tournée, car nous finissons à la 8ème place sur les 66 arrivantes, en 4H09'.

Cette journée se terminera en récupération au restaurant devant une belle pièce de bœuf et des profiteroles, mais ceci est une autre histoire…

Le parcours

Vous avez aimé l'article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn