2 CR pour le prix d'un c’est possible, alors voilà le CR du premier trail de la saison avec le Trail des 7 Mares enchainé le dimanche suivant avec la "Robert le Diable".

En pleine préparation pour les 110 km du RadiCassant, fin Avril, le Trail des 7 Mares tombe pile poil en fin de phase de "Développement général" surtout axé sur le fractionné court et le travail rapide en côtes. Je m'inscris sur le 11 Km, en prévision de faire les 30 Km à Moulineaux le Dimanche suivant.


Je retrouve au départ, les membres du club, les copains trailers de la région. C'est partit pour un tour de piste avant de retrouver le bois, ça bouchonne comme d'habitude au départ, je m'élance en compagnie de l'ami Laurent fraichement débarqué de la montagne et qui a du mal à se mettre en jambe, et pour une fois c'est moi qui donne le rythme. Les premières montées s'enchaînent assez bien, la forme est là.

Descente de Rogerville et bing la première des 2 grosses difficultés finales, je monte sans trop souffrir et relance en haut de la côte, chose avec laquelle j'ai souvent du mal, Laurent a retrouvé sa foulée et c'est lui qui donne maintenant le rythme, j'arrive à m'accrocher à ses baskets. 2ème et dernier gros pétard de la course, ça passe bien et ça relance, je regarde la montre 59', il reste un petit kilomètre, je ne pourrais pas passer sous l'heure de course, comme j'avais espéré.

On arrive sur le stade, un dernier 400m de piste et je passe la ligne en 1H03'54" en 25ème place, je crois que je n'ai jamais été aussi bien classé sur une course.

Même si la plupart des missiles sol-sol étaient sur la course des 23 Km, ça fait du bien au moral et ça motive !

Dimanche 15 Mars, rendez-vous est pris avec "La Robert Le Diable", 2ème édition de ce trail à coté de Rouen. Je connais un peu le terrain de jeu pour y avoir fait la rando VTT "La Troglodyte" organisé par le même club de "Normandie Chlorophylle", et je sais d'avance que le parcours sera exigeant !

Le départ annonce tout de suite la couleur, sortie de Moulineaux et premier pétard au bout de 500m, 1 Km à 10% ! 
J'ai horreur de ce genre de départ, car souvent je me retrouve asphyxié et j'ai du mal à retrouver mon rythme. Mais là bizarrement, je monte au train, sans forcer et avale cette première côte sans soucis.

Au loin j'ai en point de mire les amis Laurent et Laurent qui font course commune. Généralement, je pars avec eux, mais ils me distance, pour finir loin devant. Je vais les garder en point de mire pendant toute la 1ère moitié de course, tout en faisant un peu le yoyo avec eux. Je passe tout droit au ravitaillement du km10.

Tout le parcours en forêt est splendide, du "single track" à gogo, des relances, très peu de lignes droites et de plat, soit des petites montées/descentes qui s'enchainent, et qui casse les pattes, ou alors des gros pétards velus.

Le Pas de Robert

Un passage dans les grottes qui surplombe la vallée de la Seine, le paysage est magnifique, avant d'arrivé sur le "Pas de Robert", environ 200m à 35%, ouch !

En haut de cette côte, mauvaise surprise, le copain Pierre est assis, sous une couverture de survie, avec de la glace sur la cheville. Une vrille au 5ème kilomètre l'empêchera de tenter le doublé sur cette course remporté en 2014.

Je continue mon chemin, et finit par dépasser les "Laurents", toujours ensemble depuis le départ. Je garde le rythme et repasse par le 2ème ravito, je prends quelques mythiques TUC , un coca, je reprends la course avec un peu de mal, pourtant l'arrêt a été court. Nous repartons tous les 3.

Après un petit kilomètre, je reprends mon rythme et finit par distancer les "Laurents". Passage dans un petit tunnel, puis le long d'un viaduc avec encore un bon pétard, long passage dans un tunnel SNCF, et au bout la lumière !

L'arrivée à Moulineaux, on traverse la ville, pour rejoindre le stade de football et l'arrivée. 3H31'04", pour un objectif de 3H30, la mission est accomplie. Je me retrouve 79ème au classement avec pas mal de coureurs derrière moi, qui sont généralement devant.

Je reste réaliste, je suis en pleine préparation du RadiCassant, alors que les copains, reviennent de vacances, ou ne prépare rien de spécial en ce moment. Mais je suis content de ma course et des sensations plutôt très bonne, mon plan d'entrainement à l'air d'être efficace. Reste maintenant après la phase "Rapide", à allonger les distances pour les 110 km. Ce sera chose faite avec le GTO fin Mars où au moins 6H00 de course m'attendent, je serais en compagnie de Laurent et de Yann comme pour le Raid'Obs.

 

Equipements :

 

Vous avez aimé l'article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn