Retour en interview sur une course atypique, son nom La Traversée.

Sur le papier c'est simple, un parcours ouvert du 15 Juin au 15 Septembre, 5 points d'assistances autorisés, une équipe de 3 coureurs et 3 assistants. Départ Chamonix à la date et l'heure de votre choix, arrivée à Briançon en moins de 50H pour être classé. Simple non ? entre deux il y a juste 203 Km et 12.900m de D+, le temps de référence sur ce parcours est détenu par l'équipe Salomon (M. Lanne, F. d’Haene, T. Véricel) en 37H51'49". Qui dit mieux ?

Mes copains du Team Ding'o se sont mesurés à ce parcours hors normes, mais connaissant les loustics, ce parcours est taillé sur mesure…Voici leur CR :

" Présentation des membres de l'équipe Ding'o pour cette traversée Chamonix- Briancon ?

La Traversée Team Ding'OHervé, Yves et Willy on va dire qu’on est l’équipe historique du Team Ding’o formé en 2008, on aime à dire qu’on est "moyen- bon" sur pas mal d’activitées outdoor. Même si on sait que dès qu’on franchit la Loire c’est une autre affaire…

Pourquoi ce défi ?

Parce que c’était le moment de le faire, on n’est pas encore trop vieux …
Parce que on se connaît super bien, nous-même et entre nous, et que La Traversée, plus qu’une course est un défi fait pour des "baroudeurs" qui se connaissent par cœur 
Parce que c’est un "off" où tout est à gérer, orientation, assistance etc … ce n’est pas un raid multi-sports, mais on y retrouve une bonne partie des ingrédients : l’esprit d’équipe, le coté aventure, pas de balisage etc …
Parce que cette course est faite pour nous tous simplement

Pourquoi le choix de cette date et horaire ?

Pour la date début août cela nous semblais pas mal on pouvait se préparer pendant l’été faire une reco mi-juillet, avec le pont du 14, sans trop se cramer . On évite les nuits d’orage très fréquentes mi-Août, et en théorie on a le temps de récupérer pour la finale des raids 3 semaines après …

Pour l’horaire on voulait éviter de faire trop de parties de nuit, c’est plus facile pour l’orientation et plus sympa pour les paysages …. Même si avec le recul on aurait pu / dû reculer d’une ou deux heures pour ne pas faire les crêtes de Briançon de nuit.

La préparation de cette épreuve ? (entrainements, partenariats, assistance, reco, etc.. )

Au niveau des entrainements tout ce qu’on a fait depuis décembre était en préparation à cette course on mangeait, dormait, courait traversée ;)

Au niveau partenariat Carrefour Gruchet-le-valasse nous a bien aidés, en nous fournissant le camion d’assistance et les ravitos 3 étoiles. Intersport Gruchet-le-valasse est notre partenaire depuis 2 ans maintenant, Orientsport notre partenaire historique, Laurence Brodin notre Kine qui soigne nos vieux muscles, grâce notamment à la cryothérapie et l'AGSN qui nous aide sur le dingo cross et qui finance une partie de nos activité de l’année. 

La reco, on a choisi de la faire durant le week end du 14 juillet, en se consacrant à la seconde partie (partie que l’on ferait de nuit durant la course), on est donc parti de Tignes jusqu’à Briançon en 2 jours et demi, en mode découverte en prenant le temps grâce notamment à notre assistant reco Denis Godard et Loïc Gilles qui a gravi les cols avec nous , il savait donc ce qui nous attendait …

Déroulement de la course ?

Le départ en douceur pour garder de l'énergie pour continuer à avancer à la même allure sur toute la course .La météo était avec nous : soleil voilé la première journée, La Traversée Team Ding'Opetite bruine en début d'après-midi, les paysages sont à couper le souffle avec des tableaux changeant tous les quarts d'heure. 

La bonne humeur règne, aux points d'assistances. Nous sommes à l'écoute du moindre bobo. La première nuit arrive, nous sommes à mi-distance Willy à son habitude à des problèmes de digestion, Yves épuise le stock de pq, Hervé a une douleur qui évolue au genou lui envoyant des décharges électriques.
Au col de la Leisse besoin de dormir, nous sommes alors allongés dans les pierres-herbes avec la rosée le vent frais de la nuit, 10min de repos, sommeil profond et nous repartons.

Parking de bellecombe ravitaillement 3. 2380m d'altitude 5 degrés ressenti 0 ! Le ravito ou l'on avait dit qu’on ne camperait pas … Il faut trouver une solution : Willy n'arrive toujours pas à s'alimenter Hervé a de plus en plus mal au genou, c’est aussi ça le Team Ding’o, savoir s’adapter à la situation. 
Moins de 45 minutes de sommeil plus tard l’estomac de Willy est à nouveau à l’endroit. Un strapping du genou au top pour Hervé : 6h du matin il fait jour tous les voyants sont au vert : on est toujours meilleur le 2eme jour !

On cour la vallée de Modane comme sur le plan, et arrivé au ravitaillement 4 : refuge des tavernes à Val Fréjus, douches, repas, motivés, on sait que l'on va finir. 
Nevache dernier ravito la bonne humeur d'une fin d'après-midi entre copains. Nous prenons les frontales, reste 25km avant Briançon, Chemin des crêtes de nuit interminable mais l'écurie se rapproche.

Dernière descente sur Briançon les genoux d’Hervé sont en feu ! Il descend même quelques mètres en marche arrière pour les soulager,

La Travserséé Team Ding'OOn aperçoit la porte de Pignerol, on choisit de la franchir en marchant pour savourer ces derniers mètres Tous les 3 heureux d'en finir, tous les 3 d'un niveau homogène, tout 3 soudé comme jamais. 

Les larmes montent ! Il y a 45h24 minutes on touchait la porte de l’église de Chamonix, c’est fou !

Anecdote de course ?

Dans la vallée de la Leisse 2 ou 3 paires d’yeux avec une silhouette de chien nous observais de loin … En bon normand nous avons pensé à des renards ce n’est que bien plus tard grâce à notre pacers Guy au col de Granon que nous avons compris qu’il s’agissait en fait de loup …

Dans la dernière ascension Hervé se fait piquer par une guêpe heureusement que c’est lui car Yves est allergique et on n’a pas d’antihistaminique ça tient vraiment a pas grand-chose notre affaire !

Et maintenant ?

Et bien on va récupérer et se préparer pour la final du challenge national des raids le T-Raid’X dans le nord cette année qui a lieu dans 3 semaine le 29 et 30 aout.. Mais ça va il n’y a que 23 heures de course wink "

 

Pour finir, j'ajouterais que connaissant assez bien ces trois loustics, et pour reprendre un peu le contenu d'un mail d'Hervé. Aucun des 3 membres de cet équipage ne se met en valeur plus qu'un autre, que l'entraide, l'abnégation et le dépassement de soi, sont les caractéristiques de cette team qui est avant tout une vrai bande d'amis trouvant le plaisir dans l'accomplissement de leur défis.

 

 

Merci à la Team Ding'O pour cet interview, pour suivre les Ding'O rendez vous sur leur blog et pour les infos de la traversée rendez vous sur le site.

{imageshow sl=4 sc=2 w=450 /}

 

Vous avez aimé l'article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn