Ce Samedi matin 23 Avril avait lieu mon rendez-vous annuel avec les membres du TRAIL (Trailer Radicalement Amoureux de l'Intensité Lillebonnaise*), différentes tribus composent ce groupe : Les Racers (reconnaissables à leur look 100% Salomonisé), Les Compressés (de haut en bas, voir l'inverse), les Roots (100% coton et barres au lait de brebis), les Inversés** (qui mélangent leurs chaussures et leurs chaussettes), les Tétus (jamais prêts mais toujours prêts à aller au bout), les High-Techs (avec caméra, GPS, Téléphone et antenne satellite sur le toit), les Timides (pour qui c'est la 1ère fois), les Espagnols (qui courent 3 par 3 en petit train) etc..etc…

Bref une grande famille où il fait bon trouver une place, un samedi de fin Avril par des T° dignent d'un mois de Novembre, hé oui nous sommes en Normandie…

Tout ce joyeux bazar ne pourrait pas avoir lieu sans l'élément principal de ce rassemblement, j'ai nommé : Le Bénévole !
Il ne compte pas ses heures d'organisation, de reco, de balisage, il est prêt dès potron-minet (oui j'aime bien cette expression), pour que le café soit prêt à l'heure, et toujours servi avec un sourire ou un p'tit mot d'encouragement.

Oui le bénévole, qui se tient là au carrefour sous la pluie et/ou dans le froid pour sécuriser ton carrefour, le même que tu retrouveras des heures plus tard au fond d'un bois, dans la nuit pour t'indiquer ton chemin, bref pour tout ça il n'y a qu'un seul mot : M E R C I !

RadiCatrail 2016Trêve de baliverne, 5H45, le chef de la tribu des bénévoles est au briefing.  5H58, il descend de l'estrade, la tribu des fumigènes et là pour assurer l'ambiance, PAN 6H00 et quelque, c'est parti, le chef s'enfui devant nous, il fuit le lâche, par peur de se faire piétiner ?? Non, il nous ouvre la route, car en plus le bénévole sait aussi courir !! C'est beau…

On y est, premier kilomètre et première grimpette dans le bois des "Chauves Têtes", direction les stades des hauts-champs. Le peloton s'étire tranquillement, ensuite ça monte, ça descend, ça monte, ça descend, on traverse plusieurs fois la "vallée" jusqu’à la délivrance en traversant La Frenaye, puis la longue descente vers Notre Dame de Gravenchon, je passe au Km10 en 1H12', départ tranquille, sans forcer, juste 20mn d'avance sur mon plan de route pour les 17H00.

La suite vers Notre-Dame de Gravenchon se passe assez bien, puis on attaque la longue montée vers "La Roserie", je suis en mode "marche" accompagné de Jean-Phi, Frédéric et Jean-Charles, 2 de ces 3 énergumènes ont prévu d'enchainer le 114 du jour puis le 59 du lendemain, rien que d'y penser j'ai déjà les cuisses qui flageolent…

Je ferai le yoyo avec eux quasiment jusqu'au 70eme km. La partie vers Villequier est assez roulante, c'est bien, le terrain est exceptionnellement sec pour la saison, pour rappel j'ai fait les 2 dernières éditions dans des chemins détrempés et sous la flotte, aujourd'hui c'est le paradis !

Arrivé sur Villequier, lieu-dit de la Croix Dussault, je sors les bâtons pour attaquer, la grosse partie du parcours. Une boucle qui nous ramènera au même lieu-dit dans Le RadiCatrail 201633 km et quelques courbatures plus tard…Grosses grimpettes, escaliers, grimpettes, descentes glissantes dans les bois seront notre lot jusqu’au bivouac au 58 Km.

C'est là que j'aurai mon coup de Trafalgar, on ne sait jamais quand il arrive, mais il est là, je fais avec, je me concentre sur le bivouac pour me refaire la cerise. 52,53,54 km je compte chaque centaine de mètres, j'ai l'impression que mon GPS aussi est au ralenti, enfin la dernière montée vers St Arnoult pour le bivouac , 58 Km , un peu moins de 8H00 de course et malgré mon coup de mou, environ 30mn de bonus sur mon plan de route. Cool !

Arrivée sur place Laurence B. ,kiné, spécialiste ès Cryothérapie et femme d'un membre du club, me donne un sacré coup de main, ravito, sac de rechange, tout est à portée de main, on sent bien qu'elle accompagne régulièrement Gwenael sur les ultras !

Un bol de soupe avec des pâtes, un p'tit sandwich. Je troque mes Saucony Peregrine, pour mes Hoka One One Rapa Nui 2S, plus confort pour la fin de parcours, je me change complétement, et zou me voilà frais comme un gardon, avec le moral à 200% !! Me revoilà  à "La Croix Dussault" 5H plus tard, direction Lillebonne "Le Mesnil" pour le ravitaillement 4. Là où la partie entre les ravitaillements 3 et 4 avait été une galère sans nom en 2015, sous la flotte et le moral dans les chaussettes, ce sera presque une formalité cette année.

Le RadiCassant 2016De nouveau une bonne souplette, un p'tit sandwich, et en avant. Je ne repars pas seul de ce ravitaillement, je fais connaissance de Sébastien, de la tribu des Timides.
Il est en mauvais état, une cheville en vrac 15 jours avant (comme moi), un adducteur très douloureux (pas comme moi), nous discutons un peu, trottinons un peu jusqu'au km 90, j'y passe en 13H, toujours mes 20/25mn d'avance sur mon plan de 17H00.

Mais là commence le DUR. Passé la barre des 90 Km, je rentre vraiment dans le dur, les cuissots carbonisés, les tendons d'Achilles en feux et bizarrement la chaussure gauche qui vient me taper sous la malléole à chaque pas ! 1ere fois que cela m'arrive, pourtant j'ai déjà fait des kilomètres avec ces Hoka. Nous passons sans trop de soucis tout le vallon interminable de Tancarville, le terrain est presque parfait. Et là au bout du tunnel, Alain de la tribu des bénévoles dévoués, il cumule les postes et pas les emplois fictifs ! Commissaire, photographe, bénévole et là en ce Samedi 19H58 il fait du BBQ !!

Oui, un miracle au fond des bois, un p'tit barbecue posé au sol, quelques saucisses/merguez pour nous les coureurs avec en prime un verre de bière !! A Partir de là plus le choix que de finir la course pour le remercier. Alain j'aime ta saucisse !!

96,97,98, nous y arrivons bientôt à ce ravitaillement 5, signe de pancarte "Félicitations vous êtes Centbornard !", mon coéquipier du jour, sert les dents, je le motive RadiCatrail 2016comme je peux, lui annonce les chemins à venir (que je connais par cœur). Ravitaillement 5 nous voilà, une soupe, quelques TUCs et ca repart. Gants, buff, frontale, nous voilà parés pour finir, les températures descendent au même rythme que la pleine lune rousse monte au-dessus des bois : Magnifique !

500m après le ravito, la pancarte, et encore 500m après mon GPS décide de mourir, là sur le bord de D34 à la sortie de Mélamare, ce n'est pas comme si je n'avais que 15H14' de course et qu'il est censé tenir 24H !! M. Garmin vous allez vous prendre une volée de bois vert par mail !

Nous continuons notre route, Sébastien me donne les temps, je vois s'éloigner mon objectif de 17H00, je ne peux plus courir les cuisses cramées ! Nous finissons en mode rando-sportivo-marcho-active. Dans la descente du "Bas Ruel" nous nous faisons déposer par 4 missiles sol-sol, le groupe de tête du RadiNocatrail (16km départ à 21H00).

Nous bouclons cette fameuse dernière boucle d'une vingtaine de kilomètres, dernière ligne droite. Encore un gros pétard au-dessus de Radicatel, le Four à Chaux, ça Le RadiCatrail 2016bifurque à gauche, ça sent bon l'écurie.

Sébastien souffre terriblement de son adducteur mais ne lâche rien. Un p'tit single en lisière de bois, nous faisons de la place pour laisser passer les concurrents du nocturne, nous nous encourageons mutuellement.  Dernière descente, les membres de la tribu des bénévoles, nous encourage sur les derniers mètres, on entre dans le parc des Aulnes.

Fin de l'aventure commencé 17H39'18" plus tôt ! 23mn de plus qu'en 2015, parcours un peu plus long, peut-être un peu plus pentu, mais toujours aussi top !

Le chef de la tribu des bénévoles me remet une offrande locale : Le polo de "Finishers 2016", mon 3ème en 3 édition, le hat-trick comme disent les footeux !

Même si je suis loin de mes 17H00 prévues, je suis content d'avoir fini, avec une prépa un peu plus légère et chaotique qu'en 2015. Content aussi que mon compagnon de route du jour soit CentBornard !

Je suis bluffé par mes 2 acolytes du départ, Frédéric et Jean-Phi qui bouclent les 114 km, respectivement, en 16H25' et 16H03' et qui enchaineront et finiront le 59 Km du lendemain en 8H17', main dans la main. ENORME les copains !!

Encore un grand MERCI à toute l'orga de ce 11eme RadiCatrail toujours au top.
Merci à ma moitié pour les quelques coups de fils dans la journée qui font toujours du bien.
Merci à mon paternel d'être passé me voir sur la course le matin de bonne heure, malgré un départ dans la journée pour le Népal.
Merci à tous les photographes Jean-Mi, Richard, Alain, etc… pour leurs clichés souvenirs !
Merci à tous les amis ou membres du club qui envoient des p'tits SMS qui font du bien au moral !

* Pour les non-initiés le slogan du RadiCatrail est "Venez Vivre L'intensité !"
** 1 seul membre de cette tribu à ma connaissance.

Vous avez aimé l'article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn