Petit retour sur le trail de la "Pointe de Caux", un classique pour les trailers Normands. Pour une fois, je prends la navette au départ d'Etretat, évidement ça discute trail pendant les 30mn de route. Arrivé sur place, on y retrouve tout le gratin des coureurs du coin, ça papote, ça chambre, une ambiance comme j'aime !

Départ quelque peu modifié par rapport aux années précédentes, pas de boucle dans le village, juste une traversée de bourg pour attaquer la 1ere montée dans le goulet, il passe plutôt facilement par rapport aux bouchons habituels. La raison ? Cette année une nouvelle course à fait son apparition, un 20 Km correspondant à notre 3eme section sur le 49 Km, du coup beaucoup moins de coureurs sur le relais en équipe.

Tout le début de course se passe bien, voir même très bien, je trouve rapidement mon rythme, passe le K10 en 0H'57, j'arrive au 1er ravito à Rolleville, très bien, ravito rapide et biiim un bon pétard dans le bois. 

Il ne fait pas encore trop chaud, mais le soleil est bien présent. Passage au K20, en 1H56' toujours dans mon plan de route, parfait. 

Juste avant le ravitaillement n°2 de Gonneville La Mallet, le parcours passe sur des chemins de plaines, l'herbe assez haute est usante à la longue et surtout la chaleur est étouffante, les champs de maïs de chaque côté, nous privent de la petite brise qui nous faisait du bien. Je prends un gros coup de chaud sur les 2 km précédants le ravito. 

 Je m'alimente un peu : tuc et saucisson pour le salé, des abricots secs pour le sucré et (malheureusement) de l'eau plate. J'ai du mal à assimiler l'eau plate pendant l'effort. Mais faute d'eau gazeuse, je prends de l'eau plate et repars tranquillement vers le bois de Beaurepaire.
Généralement, ce passage d'environ 5Km est un calvaire pour moi, on passe la barre des 30 Km, ce bois parait interminable et souvent très gras. Cette année, un "régal", terrain sec, je mets les œillères et descends tout le bois au trot, j'en suis le 1er surpris !

Ensuite, on remonte vers le Tilleul, pour attaquer le morceau de choix. Mais depuis le dernier ravito, je sens que l'estomac se rebelle, ça gargouille, j'ai quelques retours gastriques des plus désagréables, bref ce n'est pas le top.

Dernier point d'eau Km40 en 4H17', j'ai perdu un peu de temps sur mon plan, je prends un verre 50/50 eau-coca en espérant pour remettre mon estomac en place, et je repars, mais malheureusement dans la monté de la valleuse d'Antifer, j'arrose copieusement le pied d'un arbre avec mon dernier ravito, quelques frissons, une grosse suée, bref, ça va pas fort, les secours postés à 100m de là viennent me voir. C'est bon, je maitrise, je continue en marchant un peu et la "forme" revient, enfin, comme elle peut revenir après 40 Km.

Le dernier morceau sur la falaise est le plus difficile, quasiment 70% du dénivelé de la course se trouve dans les 6 derniers kilomètres, et comme je n'ai pas, ou peu, digéré mon dernier ravito, je tourne un peu à sec. J'avance comme je peux, les jambes répondent encore pas trop mal, mais j'ai faim mais pas envie de manger quoique ce soit, je me force à boire. 

Etretat est en vu ! On passe par la ville, dernier gros pétard. 800m à environ 10%, sur le bitume en plein soleil, pour arriver à côté de la Chapelle Notre Dame de la garde, au sommet de la falaise amont, plus que le long escalier qui nous ramène sur la digue !

Bip, je stop ma montre en 5H22'37" et une 143eme place sur les 213 finishers du jour.

Mes parents à l'arrivée me proposent à manger, je me force, mais ce ne passe pas, à boire, je n'ai pas envie, mais je me force, je retourne à la voiture et c'est seulement après avoir descendu ma bouteille de St Yorre sur la route du retour que je parviendrai à manger de retour à la maison.

Je ne suis quand même pas trop mécontent de ma course, même si j'ai pas mal perdu de temps sur les 6 derniers km, les jambes étaient bien là, et donc l'entrainement de juillet/Aout a été efficace. 

En prime me voilà Finisher, du Challenge "Trail Tour 76" à 3 étapes de la fin, ne pouvant faire une des trois pour causes d'organisation (Trail Du Tour du Canton), si je fini la Sente des Moines et le LHSA Trail, j'aurais même le luxe de choisir les 6 meilleurs résultats sur mes 8 courses, classe non ?


Prochain rendez-vous Dimanche 18 Septembre pour un petit Duathlon, puis le Dimanche 9 Octobre pour un raid avec mon binôme de choc, qui assurait le dernier relais d'une des équipes du club.

Merci à toute l'équipe de La Boussole Gonfrevillaise toujours au top, balisage nickel, ravito bien complet, manquait peut etre un peu d'eau gazeuse, pour ceux qui n'aiment pas l'eau plate....

Vous avez aimé l'article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn