Pour ce week-end de fin Octobre, rien de bien exceptionnel, direction un petit village de Normandie bien sympathique, que j’ai nommé Nant. Oui vous savez, Nant dans l’Aveyron, enfin dans l’Aveyron, ça c’était avant ce week-end. Il y avait tellement de coureurs Normands présents aux départs des différentes courses du Festival des Hospitaliers (10ème anniversoie de la course) cette année qu’il a été décidé d’annexer Nant à la Normandie une bonne fois pour toute, juste pour nous affranchir des histoires de douanes et de passeport….

Mercredi soir, rendez-vous est donné à une partie de la troupe (Fred et David) pour mettre le cap au Sud, en passant d’abord par la campagne Ornaise récupérer Christophe, le 5ème de la troupe (JC – La Route du Trail) nous attendant directement sur place. Après une courte nuit, quel bonheur d’ouvrir les volets sur le Roc Nantais, ce paysage est toujours aussi magnifique.

Le jeudi est occupé à la récupération des dossards du 200Km (passé à 180Km par décision préfectorale), préparation de sacs de bases de vie pour Fred, JC et Christophe. David faisant le 30K du Samedi et moi le 75 Km du Dimanche, sommes plutôt en mode "touriste".

Vendredi matin 6:00, toute la bande est sur le pont, préparation finale des sacs de courses, et direction le départ. Nous retrouvons une partie des Normands engagés sur le 180Km.
7:00 départ de la course, avec une foule bien présente. Nous rejoignons ensuite Stéphane, un vrai local, qui nous emmène à la Croix St Alban (803m), 10eme Km de course et surtout un point de vue splendide sur le St Guiral au lever du soleil. 

Fred et JC passe en compagnie de Luca Papi, Christohpe étant 10mn derrière avec Anthony et Gwen. Nous rejoindrons ensuite la Couvertoirade, pour une assistance express des copains. Une bise aux Jean-Phi, Antho, Gwen, Alain. Ensuite direction la base de vie N°1 d'Alzon, JC arrive seul, sans Fred, ce n'est pas bon signe. Fred à été malade dans la descente vers Alzon. Il est blanc comme un linge, on s'occupe de lui. Il va mieux, mange un peu et repart. La nuit sera bénéfique pour lui, il se refera une santé, et finira en pleine forme.

Le samedi midi, je récupère JC à 500m de l'arrivée pour finir avec lui. Temps final de 27:18:37, respect pour avoir tenu une moyenne de 6,6 Km/h sur 173Km et 6300m D+. 2H plus tard c'est au tour de Fred d'arriver en 29:34:53, il est en pleine forme. Viendra ensuite Christophe qui en finit en 34:13:48, aussi en pleine forme que les 2 autres. Ces hommes sont hallucinants de fraicheur au bout de 180km de course !

Samedi après midi, David fait son 30KM qu'il boucle en 4:02:12, bravo à lui pour cette course rapide et exigeante vu le terrain. Fin de journée au calme, un repas, préparation des affaires et dodo de bonne heure, demain c'est à moi de jouer !

Dimanche 3:45, debout la d'dans ! Tous les copains se lèvent aussi pour aller avec moi au départ, c'est TOP ! Il y a tellement de Normands au départ, qu'on se croirait sur une course locale de chez nous, impressionnant ! Musique, décompte, feux d'artifice et c'est parti, la traditionnelle sortie de Nant par la route, permet de s'échauffer tranquillement, surtout que la température et assez fraiche (8°) et que le brouillard est bien présent. Objectif de la journée, essayer de faire mieux ou pareil qu'en 2013 en bouclant le parcours en 14H00.


Les premiers kilomètres se passent bien, je suis caler dans mon rythme pas trop rapide, sans forcer, sachant que jusqu'au St Guiral, dans 36 km le terrain ne fera que de monter. 1er ravito à Sauclière, un peu d'eau, un p'tit beurre et c'est reparti. Passage en 1H55' contre 2H12 en 2013, je ne force pas, un peu d'avance tout va bien. Nous passons par St Jean de Bruel, signification du début de la looooonnnngue montée vers le St Guiral, 15 Km et 800m D+ plus loin.

Et là commence mon calvaire de la journée, un gros coup de moins bien. J'arrive a ravitaillement N°2 de la Croix des Prisonniers, je m'hydrate mange un peu et passe en "mode jour". Je range la frontale, le bandeau, le coupe vent, les gants, baisse les manchettes.

Je sors la casquette, les lunettes de soleil et je repars. Je ne suis pas bien, pas de niak, pas envie, vide. Mais comme d'habitude, un pied devant l'autre, j'avance. Pourtant le paysage de l'Aveyron en automne est splendide, mais je m'ennuie, mais j'avance…

Enfin j'arrive au St Guiral, une petite photo, une pompote et je commence la descente vers Dourbies, je n'ai plus que 10' d'avance sur mon temps de 2013. Autant je m'étais éclaté dans cette descente y'a 6 ans, autant cette année, je la trouve "nulle" et pourtant c'est très très beau, les arbres roux, les cascades, d'autant plus que la météo est au rendez-vous.
Au km40, un gros "pétard" à 25% me met encore plus dans le mal, la tête tourne, je m'arrête 2 fois dans cette montée de.….200m. 

Au km44, j'arrive ENFIN à Dourbies, je croise les copains Normands au bord de la route, j'entre au ravitaillement, je suis suivi par Jean-Phi qui fera office d'assistant personnel. Un GRAND MERCI à lui, je me débarrasse du sac, de la casquette, je me mets à l'aise et savoure une bonne soupe avec des pâtes, un peu de fromage et une bonne rasade d'eau "qué s'appelerio Quézac", une pause de 18mn, un peu longue mais vraiment nécessaire à ce moment.

La suite du parcours est assez roulante pour rejoindre Trèves, cela me permet de repartir tranquille, de bien digérer pour retrouver des forces, enfin j'espère. Il fait assez chaud, mais les passages en sous-bois nous permettent de rester à l'abri et au frais. Passage sur les balcons, au dessus de Trèves, toujours aussi splendide nichés dans la vallée. Dernière descente accroché aux cordes et me voila arrivé au ravitaillement. Je retrouve tous les copains David, Christophe et Fred. La forme revient, le moral avec !

David me fera l'assistance sur ce ravito, je m'assoie à une table et aussitôt une soupe avec des pâtes, un peu de fromage, de l'eau, une compote, je suis servi comme un roi par mon assistant ! De nouveau 18' de pause, sans le faire exprès et les copains repartent avec moi sur les 1er kilomètres, ca fait un bien fou !
Fred me servira même de pacer de luxe (lui qui à fini le 180 Km la veille), il connait le parcours par cœur, le moindre caillou est son ami !
Je remonte pas mal de coureurs sur cette section, j'ai stabilisé mes 10' d'avance, et comme la forme revient j'ai bon espoir pour mon "objectif". Je suis classé 305ème à  Trèves.

Le gros morceau de la section Trèves - Cantobres est la montée sur le plateau de St Sulpice, 2km avec 350m de D+ dans la caillasse. Je remonte toujours des coureurs, je croise mon pote Nico, assis sur le bord du chemin, l'estomac à l'envers, il repartira mais la barrière horaire de Cantobre lui sera fatale. Je continue avec mon pacer et nous arrivons enfin sur le plateau nous apercevons le magnifique village de Cantobre, une descente dans la fôret, et arrivée par la mythique cheminée, encore 200m et je retrouve David et Christophe.

David, reprend son rôle d'assistant, un gros gros plus que d'avoir une personne qui te donne un coup de main sur le ravitaillement, 2 morceaux de crêpes et une compote plus tard, je repars, j'ai la "grande" forme ! Arrêt d'à peine 5mn, j'ai repris 10' sur mon temps 2013 et aussi 38 places au classement (267éme).

Dernière montée sur le Roc Nantais, je continue sur mon rythme avec mon pacer, arrivée sur la plateau, dernier faux plat et enfin la dernière descente. J'espérais ne pas remettre la frontale, mais si je veux arriver en entier à Nant, il vaut mieux remettre un peu de lumière. Fred me quitte au début de la descente, il retourne à Cantobre, rejoindre David pour faire "serre-file" sur la fin de course, une GRAND Merci à lui pour ces kilomètres communs !

Enfin, je vois Nant illuminé dans la vallée, j'entends le speaker, c'est bon ça !!! Comme la forme est là, je me lâche un peu en descente, oui juste un peu, vu mon piètre niveau de descendeur, mais je reprends encore quelques coureurs, enfin dernière ligne droite le long du muret, la rivière, le pont et le dernier petit pétard à l'entrée du village que je me ferais un plaisir à monter en courant, vu que c'était le défis du week-end pour nous 5 ! Biiip sur la ligne d'arrive 13H21', encore 20' de repris sur cette dernière section et 8 places (259/413) sur 7 km, plutôt très content de cette fin de course, surtout vu la première moitié laborieuse, mais comme d'habitude il ne faut rien lâcher, si le physique est là, sans blessure, ca reviendra à un moment, il faut laisser par l'orage et avancer, un pied devant l'autre !

Ce week-end se termine par le repas coureurs, avec Philippe l'organisateur du trail et toute la bande, content de tous se retrouver autour de la table, tous finisher du 30,75 et 180km du week end. 100% de réussite pour nous ! 


Un énorme MERCI à toute l'organisation de ce Festival des Hospitaliers, les bénévoles au top, les ravitos du même acabit, et merci à Dany notre "logeuse" pour le week-end et bénévole en même temps, un accueil au top de tous les cotés.
Merci à ma moitié pour les encouragements et le suivi à distance.
Merci aux copains Fred, JC, David et Christophe pour ce week-end exceptionnel en terres Aveyronnaises, bravo pour vos courses, et encore MERCI à David pour l'assistance aux ravitaillements, sans oublier Jean-Phi à Dourbies !
Merci a mes parents, sœur, amis, membres du club, etc… pour les messages de soutient, ca fait du BIEN !!

BRAVO à tous les Normands présents là bas : Les membres du CCPBeuzevillais, la Team Raid Aventure, la Team Radicatrail, le Club de Campigny, etc.., etc… Bref nous étions chez nous !

Prochaine objectif : Une belle course lors du Trail du Tour du Canton, mais cette fois ci du coté organisateur !

Vous avez aimé l'article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn