Tout partait bien en ce Dimanche 8 Novembre Juillet, le soleil mauvais temps était au rendez vous, et j'arrivais avec presque 1H d'avance sur l'heure de départ, vérification de la liste des inscrits. N°789, Pierre déjà dans la loooongue file d'attente me demande mon N° pour récupérer le dossard et ainsi m'éviter la queue, point de dossard 789 !!

8h20, Je retourne à la table des dossards "Allez vous échauffer on s'en occupe".

8h35, "Oui, c'est bon on s'en occupe"

8h45, "Oui, c'est bon on s'en occupe", le départ c'est dans 15mn et je n'ai toujours pas de dossard ! Je file à l'informatique, qui édite ma fiche coureur, supprime le N°789, me donne le N°436 et zou, qu'en est il du 789 ? Aucune idée. J'avais eut écho de l'organisation "approximative" du Mascaret, pour ma 1ere participation j'en ai la preuve, plusieurs personne sont dans mon cas, avec un lot, sans lot, sans dossard, pas inscrit, 1 seul poste pour donner les dossards alors que nous sommes plus de 200 sur le 31 Km, bref…
Vivement que le départ soit donné à 9H00, et comme c'est le souk, le départ est retardé d'environ 10mn. Je trouvais déjà que 9H00 était tard pour un départ de 30 Km, donc 9h15 au final c'est pire….

Bref, à 9h15, toute la troupe s'élance le long du quai au bord de la Seine, pour bifurquer à gauche en centre ville et filer droit dans la foret par une bonne côtelette en guise d'échauffement…environ 130m de D+ sur 1.5 Km

Puis le peloton s'étire dans les bois sur les hauteurs de Caudebec, le terrain est très gras, et les bâtons dans mon sac pour le moment, ne vont pas tarder à m'être utile. Le terrain est très accidenté, une succession de montées abruptes, de descentes cassantes et glissantes, beaucoup de silex qui rendent les appuis difficiles, enfin bref un tracé technique à souhait, avec un balisage nickel qui me réconcilie quelque peu avec l'organisation de cette course…

Nous passons par la "Butte du Diable" à coté de Maulevrier Ste Gertrude, une "spécialité" locale à base de descentes/montées de talus, saut par-dessus les arbres mort au fond d'un goulet, ca casse les pattes….

Au 11ème  12,8ème km nous arrivons au ravitaillement, pas grand-chose sur la table, quelques raisins secs, abricots et de l'eau, comme je ne suis pas dans les 1er je suppose qu'il devait y avoir plus de choix pour l'avant du peloton. Je repars en marchant, je sors mon ravito et marche sur une centaine de mètre pour reprendre des forces avec mes provisions.

Le parcours continue sur la même philosophie, ça monte dure, ça descend raide, ça glisse, j'en profite pour faire un tonneau dans une descente, avec perte de bâtons, d’où l'intérêt de ne jamais mettre les dragonnes dans les descentes. Je double pas mal de coureur dans les montées, grâce aux bâtons.

2ème ravito au 22ème km, pas beaucoup plus de choix qu'au 1er, je repars vite fait en marchant en finissant mon stock perso. Puis nous remontons dans le bois pour, descendre ensuite sur Ste Gertrude pour traverser la "Ste Gertrude" et avec les pluies de ces derniers jours mois, le niveau est plutôt haut, avec mes 183cm j'ai de l'eau jusqu'à mi-cuisses. L'eau est fraiche et me fait du bien, mais je ne m'explique par le "coup de gueule" du CONcurrent juste devant moi qui s'en prend à la commissaire présente à cet endroit, qui lui à dit ou entrer et sortir de la rivière, et qui lui répondu avec des noms d'oiseaux en lui disant qu'il y avait un pont juste à coté et qu'on aurait pu le prendre…Je ne vais pas relancer la guerre entre les bitumeux et les trailers, mais cette commissaire n'y était pour rien !

Connaissant le coin, je sais qu'après cette rivière il y a une bonne montée d'environ 2 km je décide de me la faire en mode entrainement avec bâtons, j'ai quelques coureurs devant et derrière mais la progression en rando-course avec bâtons me laisse dans la même position.

Enfin la dernière grande descente vers l'arrivée, j'en profite pour faire mon 2ème tonneau de la journée, décidément ce n'est pas mon jour.

Je file vers l'arrivée, je double un dernier concurrent, je passe la ligne en 4h03' pour 31 km 32.88 Km avec un 195ème place, je suis cassé pourtant ce trail ne fait "que" 33 km , mais avec 843m de D+ et ce terrain très glissant qui rend les appuis difficile, ce trail est dans la catégorie des "pas faciles". Je file vite fait prendre une petite bouteille d'eau au ravito final, et rejoins la voiture, il est déjà 13h15, avec 50 mn de route le Dimanche est déjà bien entamé, c'était le dernier trail de préparation avant le GRP, maintenant ce ne sera que de l'entrainement jusqu'au 25 Aout.

Le parcours

 

 

 

Samedi soir , Trail de 30 km à Duclair, Départ 22H00 pour un départ fictif de la Mairie au Stade, 22H05 départ réel. Direction les bois et les bois voir les bois, quasi pas de route sur 30 km ca fait du bien. 13°, super agréable, pas de vent, terrain sec, un régal pour la reprise après vacances, sans trop d'entrainement depuis Guerledan.

Je pars avec les 5 membres du club, 2 devants (Corinne & José), 2 derrières (Laure & Fafa) et 1 loiiinnn devant (Pierre), je prend mon rythme, tout va bien. Je remonte sur Corinne, puis sur José. Les montées passe assez facilement, j'ai les cuisses qui répondent, j'en suis le premier étonné.

J'arrive au ravito (15 Km, 1H34') , 1 bout de banane, 1 verre de coca et 1 nougat en marchant après le ravito. Tout se passe à merveille pas de douleur particulière, bon rythme (pour moi), balisage aux p'tits oignons.

Laure & Fafa me rattrape au 25ème kilomètre, je m'accroche à eux, mais je sens poindre quelques crampes aux ischios, je lâche l'affaire. J'ai quelque frontales devant moi, qui devrait me motiver, mais je stagne à ma place. Je manque un peu de gniac pour cette reprise.
Le panneau 1 km de l'arrivée en haut d'une descente me donne un coup de fouet, je double 2 concurrents, avec qui je faisais le yoyo depuis un moment. On arrive à la traversée de l'Austreberthe, il est 1h20 du matin, on traverse la rivière sur environ 50m, avec de l'eau jusqu’à mi-cuisses, ça me fait un bien fou !!!! J'ai 4 frontales devant moi, je sors de la rivière revigoré, je double les 4 avant la ligne d'arrivée !

Je finit en 3H16'( 538m D+ ), plutôt content de cette course de reprise, et encore plus content quand j’apprends que Pierre finit 2ème du trail en 2H21' !

Podium de Pierre, douche, retour il est 3h30, 7H00 debout, je sors la moto, il pleut, je pars déposer des bulletins pour la prochaine course du club, au départ d'une autre course locale, il pleut, puis je pars voir 2 amis engagés sur un triatlhon longue distance,  , il pleut, je fait des photos des nageurs, il pleut,  le 1er  sort de l'eau, il pleut, quelques encouragements et hop le voila partit sous la pluie, le 2ème arrive, il grelote, normal il pleut, quelques encouragements et c'est parti, je rentre avec ma moto sous la pluie, finalement on était vachement bien cette nuit dans les bois….

Le parcours

Equipements :
Chaussures : Adidas Supernova Riot 3
Chaussettes : Thyo
Cuissard : Saucony AMP2 Pro
Sac à dos : Salomon XT Wings 10+3 Vest
Frontale : Led Lenser H7R
Boisson : Overstim Hydrixir Antioxydant Menthe

Après un abandon en 2011, à cause de la chaleur, cette année, je devais me "venger" et ce n'était pas la chaleur qui allait être mon ennemi cette année...

Arrivée vers 20h30, Samedi soir, je retrouve tous les copains à Lillebonne, les membres du club, les copains de NCAP, plus tous les autres copains que l'on se fait au fil des kilomètres.

Cécile (avec qui j'avais fait l'hivernale) est venue spécialement de la capitale, pour  patauger dans la boue Normande, surement un truc de fille. Il parait que c'est bon pour la peau !
21H25, départ de l'association "Dunes d'espoir", vu les conditions le passage des joëlettes va être terrible par endroits.
21h30, fumigènes déclenchés, c'est le signal nous voila partit pour ce 1er défi du Radicatrail, avec le 16 Km tenu secret par le maître des lieux JM Leuleu. Nous prenons la direction du stade des "Hauts Champs" sur des chemins biens connus. Je monte tranquillement sans jamais marcher, les sensations sont bonnes, il ne faut pas s'enflammer le week-end  va être long.

Passé les stades, nous descendons vers le bois de la Réserve, pour attaquer la longue montée vers la Trinité du Mont. Ensuite, un moment de "panique" nous croisons des radicatrail 2012 radinoctrailcoureurs, certains font une boucle dans le sens horaire, d'autres dans le sens inverse, bref le bazar ! Je continue mon petit train avec un groupe de 4, dont Florent de mon club. Nous remontons vers la Trinité, pour redescendre vers Lillebonne et l'arrivée. Toujours sous la flotte, avec du vent, des chemins inondés, bref le pied !
Je boucle cette première partie du défi en 1h55', je retrouve les copains à l'arrivée. Une soupe, une douche et direction le lit. J'ai beaucoup de mal à trouver le sommeil, la nuit va être courte, tout à l'heure le réveil est programmé sur 6h00, il est déjà 00h45....

Dimanche 6h00, déja ? Pffff allez debout, petit dej', voiture, direction Lillebonne pour prendre le car.
Ca discute de la course du soir, on papote sur la course du jour et sur l'état des chemins, on était loin de s'imaginer réellement leur état.

8h30, environ 140 trailers s'élancent, seulement une trentaine de ces coureurs ont couru les 16 Km d'hier soir, il ne faut pas s'emballer en partant avec ceux qui ne feront "que" le 56, la journée va être longue.
C'est en compagnie de Daniel et Laurent que je part, tout comme moi, ils ont pataugés hier soir...

Lire la suite : Radicatrail 2012 : Le défi !

Samedi matin 7H00, tous les membres du club sont au rendez-vous. 43 CCPBiens sont au départ pour Guerlédan. 17 coureurs, 26 randonneurs chargent le car avec les victuailles et affaires de sport pour le week end de 3 jours en Bretagne.

Arrivée sur place vers 12h30, nous retrouvons Pierre, venu directement de Brest, avec les dossards de Loïc et Stéphane qui partent à 14H00, car ils ont signés pour le défi, 13 Km Samedi et 58 Km le Dimanche ! Le reste des coureurs sont, soit sur le 23 Km, soit sur le 58 km.

14H00, tout le club est au départ pour encourager Stéphane et Loïc pour leur 1ere manche du défi. Pendant ce temps là, les autres coureurs récupère leurs dossards, jettent un œil sur la carte des 23 km et surtout sur le profil, à première vu cela ne va pas être simple. Le retour de Stéphane et Loïc nous le confirmera : Y'a du D+ !

16H15 : Départ du gros de la troupe, 13 coureurs tout de bleu vêtu s'élance pour 23 km, sous les nuages, la température est idéale. Je pars dans les bois filmer mes collègues, déjà il en manque 1, Papou le seul V4 du club au départ, est tombé dans la 1ère grosse descente, rien de bien grave, mais là course s'arrêtera là pour lui.

Je rejoins Pierre et Loïc, pour nous rendre au lieu dit du "Moulin Ruiné" pour encourager nos collègues dans la grosse montée qui mène vers les crêtes qui surplombe le vallon du lac de Guerlédan.

Régis ouvre le bal, suivit de Laurent, Patrick (sur son 1er Trail !) et tout le reste de la troupe.

Retour sur le site de départ pour voir et filmer les arrivées. Tous les coureurs sont HS, et aux infos qu'ils nous donnent, nous allons en baver demain….

Toute la troupe reprend le car direction les gîtes à Mur-de-Bretagne, installation, douches, apéritif collectif, repas et dodo, demain réveil à 6H00.

Dimanche, réveil, petit déj', préparation et départ en cars des 5 coureurs du 58 Km, quel luxe ! Un car juste pour nous , une équipe de pros.

8H35, avec 5mn de retard les 950 inscrits sur cette 14ème édition s'élance, le long du canal Nantes-Brest, un coin superbe, cela permet à tout le peloton de s'étirer avec d'attaquer les singles dans le "Bois de l'Abbaye" superbe tracé dans la forêt, des petits singles qui montent, les mêmes qui descendent, un régal, les jambes sont là, les sensations sont bonnes tout va bien !

10km, 1H08', juste avant de passer Gouarec pour remonter vers les "Landes de Liscuit", une bonne grimpette pour arriver sur le GR37, qui parcours la crête, des points vues superbes sur le lac, tout le village de la course, le ciel est bleu, il commence à faire chaud. Nous suivons toute la crête jusqu'au "Gorges du Doualas".

20 Km, 2H25', nous descendons vers "L'écluse de Bellevue" pour le ravito N°1. Coca, Banane, Abricot, 3mn d'arrêt et je repars, nous passons l'écluse et nous changeons de département, car le lac sert de frontière entre les Côtes d'Armor et le Morbihan. A partir du km 24, je commence à avoir mal au ventre, je continue à mon rythme. La situation ne s'arrange pas, je commence à avoir du mal à boire, ça ne passe pas… Nous continuons à suivre les rives du lac, la vue est toujours aussi jolie, le parcours toujours aussi exigeant ! Une succession sans fin de montée plus ou moins raides, de descente cassantes ou il est difficile de trouver des appuis dans la caillasse.

30 km, 3h56', je marche de plus en plus, comme rien ne passe, je tourne à vide et comme disait

Lire la suite : Trail de Guerledan : Guerledan 1 - 0 Yann

J-5 avant la 1ere étape du défi du Radicatrail avec le Radinoctrail de Samedi soir (21h30) au départ de Lillebonne pour 16 Km et environ 400m de D+, suivra dès le Dimanche matin (8h30) les 55 Km du Radicatrail avec 1250m de D+.

Le détail du parcours du 55 Km, le 16 km en nocturne étant tenu secret....


Le terrain devrait être plutôt souple, voir même gras, et en tout cas les températures plus à ma convenance qu'en 2011 !