Apres 1 semaine de vacances en Turquie, rendez vous est pris à Duclair le samedi soir 22H00 pour le départ du 55 Km Nocturne du Trail Normand....

Je pars avec un collègue et son copain, nous restons ensemble sur un rythme tranquille pour ne pas se griller des le départ. Les passages en bordures de foret avec vue sur la seine au soleil couchant sont magnifiques !!!

Puis une première erreur d'aiguillage nous emmène aux premières maisons du Trait, le temps de comprendre, de remonter la côte, de retrouver le chemin

déjà 5 coureurs nous rejoignent, tous perdus....Nous retrouvons le bon chemin et accrochons aux bons endroits les bouts de rubalise trouver par terre, no comment !!!

Nous passons le 15eme kilomètre et là 1ere vrille de la cheville gauche, je boite sévèrement, je me dis c'est chaud, on continue, et ça rentre dans l'ordre quand je cours sur le plat, mais le moindre devers me dit que ça va pas...Je m’étais déjà tordu la cheville il y a 1 mois et je sentais bien que tout n’était pas à sa place, j'ai un manque de force en appui externe gauche.
Puis une 2eme erreur de parcours, nous fait arriver en sens inverse au bivouac, avec en prime un bonus d'environ 1.5 Km, c'est le bazar autour du bivouac ou les 3 boucles passent, on à vite fait de prendre une boucle pour une autre, sans indication précise sur le balisage d'une boucle par rapport à une autre, a cela s'ajoute le débalisage d'alcooliques anonymes du Samedi soir.Bref petite pause au ravito, eau qui pétille, coca, abricot sec et hop je rejoint mes 2 acolytes partit du ravito 30sec avant moi (le temps d'une pause technique). En temps nous sommes pas mal (pour un trail de nuit) 21 Km, 2h18'.

Nous continuons notre périple, puis à la faveur de quelques côtes bien placés, totalement hors sentiers, pas débroussaillés du tout, du traking qu'ils appellent ça , je me retrouve tout seul, et là vlan, 2eme vrille de la cheville, Rhaaaaaaaaaaaaaaa aïeuuuuu!!!!
Nous sommes du coté de St Wandrille, et là un mur s'offre à moi, même avec la frontale à 150% je ne vois pas le haut.....
Je passe le poste de pointage au pied de ce mur, et je l'attaque par la face nord, mais au bout de 200m je m’arrête, la cheville me lance, je reste quasiment 5mn planté dans le mur à me demander quoi faire, le bivouac est encore à 10 Km + 1 boucle de 18 Km, je décide de redescendre le mur, car en bas au poste de pointage, il y a aussi un 4x4 d'assistance qui fait la navette vers le bivouac.

Bas les marteaux, la mort dans l'âme, j'avais les jambes qui tournaient bien, pas de douleurs aux cuisses, enfin les cuisses dans un état "normal" après 29km (27 Officiel + 2 km d'erreur), ca me fait CH*** !!!! J'ai 29.5 Km au compteur, 3h17' de course, j'étais dans mes prévision de 7H00 de course. Dans le 4x4 déjà 2 traileurs attendent le retour vers le bivouac.

Arrivé au bivouac, je retrouve un pote énervé à mort : "Jj'en ai marre j'ai fait 29 Km et je suis déjà passé 2 fois au bivouac, j'ai la haine", plein de trailers se sont perdus, le brouillard tombe, il est 2h30 du mat', il caille, là le moral prend une grosse tarte pour tous ceux encore en course.

Je me dirige vers le poste de secours du bivouac (TRES sympa les secouristes) analyse du truc, j'ai la cheville gauche, un peu gonflée sur le coté gauche de la cheville, bombe de froid, appel du Médecin qui confirme une légère entorse. Mais je reste persuadé que tout n'est pas à sa place dans la cheville, je n'ai quasiment pas de mouvement latéral de la cheville, quand je marche à plat et droit ca va, mais des que je suis en devers, ou que je tourne le pied, ca me remonte quasi jusqu'au genou.

J’attends presque 1H mon retour au départ, beaucoup de coureurs passe par les secours et abandonne, le terrain très sec, la nuit et le brouillard qui tombe, font stopper beaucoup de monte. Entre temps, un de mes 2 collègues du départ bâche aussi au 2eme passage par le bivouac.

Au total environ 20% d'abandon sur cette course, cet énorme, mais dans la moyenne des autres éditions Direction la douche, puis retour au bercail franchement déçu, décidément je suis maudit des courses de plus de 50 Km....( cf Radicatrail )

Je prend rendez vous chez l'osteo cette semaine pour une remise en état de la cheville, un contrôle général, et de toute façon, j'avais prévu un break jusqu’à mi-juillet, avant de reprendre l'entrainement pour le Trail de la Pointe de Caux mi-Septembre.

En tout cas courir la nuit, ça se confirme, j'ADORE CA !!! Les sensations, sont totalement différentes, mais faut que j'apprenne à regarder ou je fous mes pieds bordel !!!!

Ps : Bilan de la visite chez l'osteo : Remise en place de l'Astragale, du scaphoïde, du bassin et quelques vertèbres, pas de sport jusqu'à mi-juillet.

 

Vous avez aimé l'article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn