En remplaçant éventuel de mon Salomon XT Wings 10+3 , je vous présente cette fois-ci (après le ASICS Lightweight Fuji ) le Raidlight Olmo 8 Litres, de la toute nouvelle collection de la célèbre marque Française.
 
N'ayant pas de course prévue avant les 110 km du Radicatrail le 25/04, je ferais une présentation statique, puis un compte rendu de ma course, car ce sac sera mon compagnon de route sur cet ultra.
 

Extérieur du sac Raidlight Olmo 8 litres :

Raidlight Ultra Olmo 8 LitresCe sac présente de nombreux rangements extérieurs. Tout d'abord 2 porte-bidons, situés sur l'arrière des hanches, pouvant accueillir soit les 2 bidons de 600ml vendus avec le sac, soit la possibilité de les remplacer par des bidons de 750 ml (type CamelBak avec le système "jet valve").
 
L'avantage des bidons par rapport à une poche est de pouvoir se remplir plus facilement, voir même de changer directement de bidons lorsque vous avez une assistance externe, ou bien sur une base de vie sur un ultra.
 
A l'avant sur les bretelles, 2 poches pour 2 flasques de 200ml chacune pour emporter soit de l'eau, soit un complément de boisson. Un total "hydraulique" de 1,6 litre, de quoi tenir le coup entre 2 ravitaillements.
 
Coté rangements extérieurs, sur les bretelles nous avons 2 pochettes à fermetures, 2 pochettes extensibles en mesh sur le devant des pochettes zippées et les 2 poches porte-flasques, qui peuvent servir de rangement si les flasques sont retirées.
Sur la ceinture, nous avons à gauche une poche zippée et à droite une double poche zippée. Dans la poche zippée de droite, un emplacement est prévu pour le lecteur MP3 ou le téléphone.
 
Le souci du détail des équipements Raidlight se retrouve ici avec une prise jack qui permet de connecter le lecteur MP3 et de Raidlight Ultra Olmo 8 Litresfaire ressortir ce câble directement sur le haut du sac pour y brancher le casque. Très malin ! Comme çà, pas de fil qui "pendouille" pendant qu'on court.
 
Le système de fermeture est assuré par un double clipsage. Le premier au niveau de la ceinture avec une protection "Cover Blet" sur la sangle pour ne pas s'abimer l'abdomen avec les frottements, et le deuxième sur le torse, avec une sangle élastique avec un clip plastique avec sifflet intégré.
 
Toutes ces sangles étant bien sur réglables en longueur pour s'adapter à toutes les morphologies.
Dans le dos on retrouve une poche extensible en mesh, et sur celle-ci des tankas élastiques permettant d'y coincer une veste de pluie ou un coupe-vent. Vous disposez également d'attaches pour fixer les bâtons.
 
La dernière poche extérieur se trouve sous le sac, pour un accès facile, vous pourrez y ranger un coupe-vent ultralight type veste Newline Windpack.
 

Intérieur du sac Raidlight Olmo 8 litres :

A l'intérieur du sac, une grande poche zippée, découpée en 3 compartiments pour bien ranger vos affaires. A noter que l'intérieur coté dos, est recouvert d'une couche thermique pour éviter que le sac ne vous tienne trop chaud.
 
Pour un poids de 463 gr à vide (665 gr avec 2 bidons et 2 flasques) ce sac est parfaitement conçu pour l'ultra, j'ai pu y ranger sans problème le matériel obligatoire pour le Grand Raid des Pyrénées :
 
Raidlight Ultra Olmo 8 Litres

• Un coupe vent ultra léger (type Newline WindPack) dans les tankas à l'arrière.
• Les bâtons Guidetti Explore Carbon dans les tankas à l'arrière.
• Un bonnet et des gants dans la poche en mesh à l'arrière.
• Un collant Raidlight TrailWinter, une veste de pluie Kalenji, un haut à manches longues CompresSport On/Off, une pochette avec couverture de survie, pansements et ma licence, 2 frontales (Led Lenser H7R.2 et SEO7R, une bande d'élasto, dans les compartiments intérieurs.
• Les 4 pochettes sur les bretelles et les 3 sur la ceinture ventrale sont dispos pour le ravitaillement embarqué.
• Le gobelet attaché sur la ceinture ventrale.
 
RAIDLIGHT OLMO 8 Litres
Sur les bretelles avant, vous avez également la possibilité d'y accrocher le "Pack avant" d'une capacité de 4 litres et ainsi passer votre capacité de portage à 12 Litres.
 
Une petite sortie de 12 km ce week-end m'a permis de régler le sac en vue de la course de Samedi. J'ai été très agréablement surpris de la position 
des 2 bidons, on ne les sent pas du tout, pas de ballotement, pas de gêne, même si de temps en temps les coudes viennent effleurer le dessus des 
bidons, rien de grave.

Les petites flasques à l'avant ne bougent pas non plus. Je trouve juste que les 2 pochettes sur la ceinture ventrale sont un peu trop en arrière et ne tombent pas bien sous la main pour prendre une barre, peut être une question d'habitude.

Mais je pense qu'après les 110 km du week-end prochain, je me serais bien habitué à ce nouveau compagnon de route.
 
Vous pouvez retourver ce sac chez Casal-runnig.com au prix de 100,00€ 
 
 

Vous avez aimé l'article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn