Une découverte pour moi avec cette marque Columbia-Montrail. Pas forcément très connu dans le monde de la chaussure de trail, Columbia c'est associé avec Montrail pour proposer différents modèles dans ce secteur. La Rogue FKT II est plutôt à classer dans la chaussure rapide et légère (265Gr en taille 42).
La première impression au chaussage est plutôt bonne, le bien est bien maintenu, le mesh assez souple et les mousses idéalement placées et proportionnées. Ayant un avant du pied un peu large, il trouve sa place sans problème dans la fameuse "toe-box", attention aux pieds un peu fins, cela risque de donner un manque de précision pour le placement de la foulée.
La languette de protection assez fine, est un peu large, en serrant les lacets, un pli

de plastique à tendance à se former sur les côtés. Attention, à bien positionner cette languette pour ne pas créer de gêne à cet endroit.

   

 

En dynamique cette souplesse de chaussure, devient un peu un inconvénient. Un manque de rigidité sur le bas du mesh provoque une certaine instabilité du pied dans les parties techniques et caillouteuses. Sur le dernier trail fait avec cette chaussure, il y avait quelques passages dans la caillasse normande, et effectivement j'ai eu quelques attaques de silex sur les côtés extérieurs des pieds par manque de protection. Idem, pour l'avant du pied, le pare pierre étant plutôt souple. Les chocs étant parfois douloureux sur les extérieurs de pieds.


        


Dans les portions roulantes et pas trop techniques, la chaussure est vraiment à son aise, bon amorti, bonne dynamique de la foulée. Elle s'adapte très bien à ma foulée, je ne tape pas du pied et déroule avec un bon confort.
L'adhérence dans les terrains du Pays de Bray, est plutôt bonne, même si la proximité des crampons, génère un bourrage assez prononcé sous la semelle, je n'ai pas eu de mauvaise surprise sur les différents types de terrains rencontrés.

   


Mais, et c'est un gros MAIS, le mesh annoncé comme souple au-dessus, et non seulement souple mais TRES fragile, j'ai exactement 91 km au compteur avec ces chaussures que déjà il se craque à l'extérieur comme à l'intérieur des 2 chaussures, on connaissait Salomon ou Hoka pour ses problèmes de mesh, je crois que Columbia-Montrail vient de les détrôner sans problème, pour une paire de chaussure  à 110€, c'est franchement moyen ! Je vais voir combien de kilomètres je vais pouvoir faire avec avant de passer le pied au travers….

 

   

J’ai donc contacté Columbia-Montrail pour ce problème, voici leur réponse :

"Bonjour, 
Nous accusons bonne réception de votre message et de vos photos.
Nous sommes sincèrement désolés du désagrément que vous avez rencontré avec vos chaussures de Trail. Ce genre d'incident peut arriver sur des chaussures avec des parties en mesh. 
Il peut s'agir de toutes sortes d'éléments, comme par exemple une branche, ou un rocher qui ont pu causer cette abrasion lors d'une de vos courses. Il est même quasi certain que vous ne vous en êtes pas aperçu lorsque cela s'est produit.Il est également possible que vous ayez une foulée, un déroulé du pied ou une forme de pied qui puissent ne pas convenir aux matériaux de cette chaussure. Nous avons ce style dans notre collection depuis une bonne année et avons seulement eu quelques remontées isolées au sujet de la fragilité du mesh. Cette chaussure a également été utilisée par Sébastien Camus notre ambassadeur Trail et il ne nous a pas reporté de faiblesse à ce niveau-là. 
Nous avons d'autres modèles (Mojave Trail Outdry) plus résistants au niveau du mesh qui pourraient peut-être mieux convenir à vos types de Trail.

ATTENTION : ce modèle est imperméable donc un peu moins respirant."


Chacun se fera son avis sur cette réponse, effectivement, je ne suis pas Sébastien Camus, qui doit certainement changer de chaussures aprés chaque course...

Du coup le test, se finit mal pour cette chaussure, autant je suis plutôt satisfait du confort, de la dynamique, autant je suis vraiment déçu par cette qualité de mesh, c'est vraiment dommage, en espérant que Columbia-Montrail soit conscient du problème, pour y remédier au plus vite.

 

Le site Columbia-Montrail

Vous avez aimé l'article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn