Une petite nouveauté de chez Petzl pour ce test, quand je dis petite c'est  vraiment le cas, 33 Gr sur la balance ! 
Autant dire que l'on fait dans le minimalisme pour cette frontale. Même l'emballage se fait minimaliste, juste un cordon de recharge USB-Micro USB, pas de chargeur, un élastique en guise de tour de tête et voilà, rien d'autre.
Techniquement cette frontale annonce 200 Lumens, un faisceau large (non réglable), une batterie de 680 mAh et une étanchéité IPX4 (de quoi courir sous la pluie), elle existe en noir, orange ou émeraude, celle de la photo. 

Petzl BINDI : 3 modes d'éclairage possible

  • Mode autonomie maxi : 5 lumens / 6 mètres, autonomie de 50 Heures.
  • Mode standard : 100 lumens / 23 mètres, autonomie de 3 Heures.
  • Mode Power : 200 lumens / 36 mètres, autonomie 2 Heures.
Une led sur le devant de la lampe vous indique le taux de charge de la batterie : Vert ( >66%), Orange (33-66%), Rouge (< 33%).

 
En fin d'autonomie, la lampe clignote 3 fois, puis 3 fois flashs courts toutes les 30 Secondes. La bascule entre les modes se fait par le petit bouton sur le dessus de la lampe, et quand je dis petit, c'est petit, cet hiver avec des gants, ça va être compliqué d'utiliser le bouton
 

2 modes supplémentaires existent sur la Petzl Bindi : 

  • Un mode rouge fixe (1 lumen, 2.5 mètres, autonomie de 33 heures) 
  • Un mode rouge clignotant.
A noter aussi une fonction très pratique de verrouillage de la frontale pour éviter les allumages intempestifs au fond du sac.
 
 

 
La lampe est fixée sur un petit support plastique avec un rembourrage silicone, des petits crans en plastique permettent de positionner la lampe, et l'élastique se serre par un curseur à l'arrière. Il se peut que se curseur gène si vous mettez un bonnet ou une casquette, il faudra alors mettre se curseur sur le côté.
 
Dans les bois :
 
Autant dire que vous aurez du mal à trouver une balise au fond des bois, si vous faites de la CO, mais cette lampe n'est pas prévue pour ça, pour des sorties nocturnes de moins de 2H, en puissance max, elle fait bien son job. Eclairage puissant, assez large pour tout le chemin, elle se fait vite oublier, attention à ne pas trop serrer l'élastique, il peut devenir douloureux. Au delà de 2H de course, le mode standard est à mon gout un peu limite pour être en sécurité dans les bois, les 23 mètres de portée sont théoriques, une dizaine de mètres serait plus juste.
 
Quand au mode "Autonomie maxi", il est inutilisable en course, vous ne voyez pas le bout de vos chaussures, il sera utile en voyage, dans une tente, ou à la maison pour lire sans réveiller votre conjoint(e). Théoriquement, elle peut se porter également autour du cou et poser sur le thorax, elle se pivote pour éclairer ce que vous souhaitez, mais dans ce cas elle manque cruellement de stabilité pour bien éclairer
 

Comparaison d'écalairages avec une LED LENSER SEO7 et une LED LENSER H7R.2

Conclusion :

Cette lampe est un indispensable à avoir au fond du sac pour les voyageurs, trailers en vadrouille, dans la boite à gants de la voiture. Elle sera toujours là pour vous dépanner. Elle pourra vous servir de lampe de secours sur certaines courses qui demandent 2 frontales, ou pour vos petites virées nocturnes, je pense que cet hiver elle va bien me servir pour les séances d'entrainements.
 

Vous avez aimé l'article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn