La marque Freexion est originaire de la Réunion, la volonté de la marque est d'essayer de bousculer un peu les habitudes établies dans le monde du trail, par l'innovation, les tests et la qualité de ses produits. Par exemple le gilet FreeRAce a vu naitre les premiers prototypes en 2013, pour une commercialisation en Novembre 2017...
L'idée est de mixer la haute-couture est la technicité d'un produit haut de gamme pour le trail. Le concept du gilet FreeRace est de mixer un sac de portage d'une bonne contenance (10 litres) avec un vêtement, voir même de se substituer à un vêtement en portant le sac à même le torse. Le pari du mélange haute-couture/technique/Sac/Vêtement est-il réussi ? 
 

Déballage du gilet Freerace de chez Freexion :

 
Dès l'ouverture du carton, le coté haut de gamme est clairement annoncé, une boite noire avec le gros logo Freexion donne tout de suite le ton ! Pas de livraison dans un sac plastique, non non, un écrin est nécessaire pour accueillir le gilet FreeRace. 
 
A première vu le gilet parait lourd, un peu à cause de son look gilet pare-balles, mais en fait pas du tout, au petit jeu des comparaisons avec mes autres sacs.
Il sort en 1ère place sur le rapport Poids/Litres, et j'ai la plus grande taille, XXL, le Aonijie est en taille XL, quand à Raidlight pas de notion de taille.
 
Donc les plus petits gabarits gagneront encore quelques grammes sur ce gilet.
 
  1. FreeXion FreeRace (10 litres, 355gr) : 35,5 gr/L
  2. Raidlight Olmo (12 litres, 550gr) : 45 gr/L
  3. Aonijie Marathon (5 litres, 322gr) :  64,4 gr/L
     
Dès la prise en main le gilet respire la qualité, par les finitions du gilet. Le touché des textiles, le mesh des poches,  les coutures plates, des élastiques de réglages sur les épaules et sur les côtés du torse, bref que du bon !

Au niveau des rangements, il dispose de 5 poches bien réparties.
Sur l'avant, 2 poches en accès rapide en mesh élastique sur le devant, avec un rabat élastique pour fermer la poche et un compartiment en mesh dans les poches, en gros une poche dans la poche pour bien ranger les petits objets. 
 
                    
 
Sur l'arrière 2 poches dans le bas du dos, avec une fermeture "invisible" mais toujours aussi facile d'accès et une dernière grande poche sur la moitié haute du dos. A ces 5 poches s'ajoute 2 porte-flasques (500ml) sur le devant. Ce sac est donné pour une contenance équivalente à un sac de 10 litres. Voici ce que j'ai pu y ranger, sans forcer :
 
  • Poches avant : 3 pompotes ,2 barres de céréales, 1 paquet mouchoirs, 1 couverture survie
  • Poches dorsales latérales : 1 collant long, 1 sous-couche manche longue d'un côté, manchettes, bonnet, gants, buff de l'autre.
  • Poche dorsale supérieure : 1 veste de pluie Raidlight Top-Extrême.
  • Porte flasque : 2 flasques 500 ml.

A noter que pour les porte- flasques, vous pouvez soit mettre les tétines ou les pipettes, ces dernières étant retenues par des élastiques judicieusement positionnées.

Dans le bas du dos, 2 élastiques de chaque coté permettent de ranger les bâtons, vous pouvez sans problèmes les mettre et les retirer sans enlever le gilet, un gros plus pendant la course !
 

Test dynamique :

Au profit de quelques entrainements hebdomadaires et d'entrainements trail d'environ 2H45, je mets à l'épreuve le "FreeRace", 1 flasque (jus de raisin/eau), 1 flasque St Yorre, pomme pote et fruits secs dans les poches. Pas besoin de coupe-vent ou de veste de pluie, la météo est parfaite, mais j'emporte pour le test ma veste Top-Extreme Raidlight, dans la poche dorsale supérieure.
 
L'annonce d'un gilet ou rien de bouge n'est pas usurpée. Tout est bien maintenu dans les poches.
 
Les barres, pompotes ou autres ne bougent pas du tout dans les poches, tout est bien plaqué dedans. Dans les poches latérales même combat, tout est à sa place et y reste. J'avais un doute sur l'accessibilité de ces poches une fois le gilet sur le dos, et bien que nenni en passant le bras derrière le dos on tombe presque naturellement sur les zipettes, et la grande ouverture permet sans problème de prendre ou de ranger un textile, un téléphone ou autre.
 
Idem pour la poche dorsale supérieure, si vous pouvez vous toucher entre les omoplates sans vous déboiter l'épaule, vous rangerez tout ce que vous voulez dedans et une fois rangé, comme pour le reste, rien ne bouge.
 
Au niveau des flasques, je suis un peu plus mitigé qu'après l'essai statique. Avec les tétines, une fois que le niveau baisse un peu dans la flasque, elle a tendance à balloter un peu, quand le niveau est suffisamment bas, il ne faut pas hésiter à replier la flasque dans la poche, ou alors souffler un peu dedans pour la "rigidifier".

Avec les pipettes, l'élastique au niveau de la clavicule est un peu trop lâche pour bien maintenir le haut de la pipette, qui a tendance à venir vous taper les joues.
 
Après échange avec Rémi de chez Freexion, la v2 du sac corrigera ce problème avec l'ajout d'un blocage sur l'élastique pour pouvoir serrer le haut de la pipette. En attendant je me sers de l'élastique de réglage sur l'épaule pour maintenir la pipette et là c'est royal !

Ce gilet est parfait me direz-vous ? Hé bah pas loin, le seul petit reproche que je puisse faire est son épaisseur relative, même si il n'est pas très épais, mais avec un textile de qualité, ce gilet tient un peu chaud.
 
Sur l'avant pas de soucis, les poches et les fermetures assez espacées laissent passer l'air, mais dans le dos, c'est "plein" donc la chaleur a du mal à s'évacuer, et avec une couleur noire, je crains de vite rentrer en surchauffe.
 
Bon cela dit je cours en Normandie, donc je dois pouvoir gérer la température, ou alors faire comme les photos sur le site, ne porter que le gilet sans maillot dessous, je ne l'ai testé uniquement en statique de cette manière, c'est un peu déroutant au départ, mais on s'y fait très vite et là on apprécie vraiment ce gilet, presque une seconde peau.
 
Un point qui risque de piquer un peu, le prix du gilet : 195€ ce n'est pas donné, mais au vu de la qualité du produit, c'est un très bon investissement qui risque de vous durer un bon moment. Je le rapprocherai, en terme d'utilisation et de qualité, d'un Salomon S-Lab Sense Ultra Set 5 ou 8, et du coup au niveau prix on se retrouve dans la même fourchette, mais avec une contenance supérieure.

Pour être totalement dans la "norme", un petit sifflet glissé dans une des poches serait le bienvenu pour être "Ready to go"
 

Conclusion : 

Je suis totalement satisfait de ce gilet "FreeRace" qui se glisse dans une tranche haut de gamme de produits, avec un concept novateur, bien finit, de très bons et beaux matériaux, très bien pensé et avec un look terrible (C'est une histoire de goût). Les petits ajustements de la v2 le rendront ce coup-ci proche de la perfection.
Il faut vraiment l'essayer pour se laisser convaincre, et bien choisir la taille (de XS à XXL) pour en tirer le meilleur, mais une fois sur le dos, il n'y a plus qu'a courir, courir, courir…..
 
N'hésitez pas à contacter Rémi via le site Freexion pour plus d'information.
 

Vous avez aimé l'article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn