Pour changer un peu des tests et des comptes rendus, voila une présentation d'une course hors normes et d'un athlète avec déjà un beau palmarès en ultra pour oser s’attaquer a cette terrible épreuve qu’est l’Enduroman. Jean Charles à toi le clavier….

Peux-tu te présenter en quelques mots, et résumer ton parcours sportif ?

Je m’appelle Jean-Charles, j’ai 32 ans, je suis ingénieur audiovisuel, coach sportif et bientôt sophrologue. Je suis arrivé à Caen il y a quelques mois mais j’ai toujours su que je terminerai en Normandie !  
Pour le parcours sportif, j’ai toujours fait beaucoup de sport. J’ai toujours été touche à tout… Sport collectif ou individuel… Et

puis, quand je suis arrivé sur Paris, alors c’est un peu contre intuitif mais je me suis mis à courir vraiment sérieusement, à vraiment me concentrer sur le Trail puis l’Ultra… Une rencontre à fait aussi que j’ai poussé dans cette direction, avec un Normand justement, Fred avec qui je partage quasiment l’intégralité de mes Ultras.  

A ce jour, j’ai plus d’une vingtaine d’Ultras à mon actif mais je compte bien continuer encore un peu dans cette lancée bien qu’il y ait un petit projet en parallèle sur l’année qui arrive !


Peux-tu nous présenter l'Enduroman et pourquoi l'avoir choisi ? Comment est née cette envie de relever ce défi ? A quel moment cela a commencé à te chatouiller ?

Alors l’Enduroman, c’est une course un peu spéciale, initié par Edgard Ette dont le but est de rallier la Marble Arch de Londres à l’Arc de Triomphe de Paris. Elle se décompose en 140km de course à pied entre Londres et Douvres, d’une traversée de la Manche à la Nage jusque Calais (entre 40 et 60km) et de 290km de vélo entre Calais et Paris. 
C’est une course individuelle ; chaque participant dispose d’une fenêtre de 10 jours pour réaliser sa traversée mais tu n’es pas réellement seul car tu dois intégralement t’occuper de ta propre logistique ce qui inclut le suivi en temps réel du coureur, ton staff, les ravitaillements…

C’est toute une petite entreprise qui se met en place car à ce jour, nous sommes 10 dans cette équipe, tous bénévoles et ça c’est génial !  

Je ne sais pas trop comment est né cette idée en moi… C’était il y a peut-être 4 ans où je me disais : tiens, qu’est-ce que je peux faire de fou après des ultras ? et je suis tombé sur cette course qui m’a paru comme évidente
on, je n’avais absolument pas pris en compte tous les paramètres ni même je n’avais conscience de la difficulté d’un tel challenge… J’ai eu des grosses phases de doutes jusqu’à récemment mais bon, maintenant j’y suis et j’y vais à fond !  

A la base, j’avais postulé pour l’été 2021 mais une opportunité professionnelle m’a forcé à décaler ma tentative d’une année (avec le risque de ne pas être sélectionné pour 2022) mais avec un peu de recul, je pense que ce fut la meilleure décision que j’ai prise… Avoir cette année en plus m’a permis de vraiment me plonger dans l’intégralité de cette prépa, de prendre conscience de tout ce que pouvait impliquer un tel défis et prendre le temps de faire ça correctement et mettre toutes les chances de mon côté !


Quelles qualités/capacités doivent avoir les participants à cette course hors normes ?

Je ne sais pas trop s’il faut des qualités ou des capacités particulières. Ce dont je suis certain, c’est qu’il faut un bon grain de folie et une équipe soudée qui t’accompagne et te soutien ! Mais ça, il me semble qu’on en parle un peu plus bas !  

Autrement, je dirai, beaucoup de patience et d’investissement. C’est une prépa qui va durer toute une année, qui va prendre beaucoup de temps et demander pas mal de sacrifices… L’abnégation est peut-être une qualité à avoir ! Je pense que les qualités physiques ne sont que 30% du projet. C’est tout ce qui est autour qui fait l’intérêt de l’aventure ! L’organisation, le travail d’équiper, fédérer un groupe de personne autour d’un projet, motiver aussi des personnes extérieures…

Et surtout, je pense, la plus grande capacité pour ce projet, c’est l’organisation ! On a une équipe à leader, il faut planifier les tâches et déléguer au maximum pour se concentrer sur la préparation physique tout en tachant de respecter le triangle Travail/Famille/Sport. Il faut une confiance sans faille en son équipe ce qui permet sereinement de conserver cet équilibre sans que personne ne soit lésé ; Je pense notamment à ma compagne qui me soutien et avec qui j’ai la chance de pouvoir m’entraîner au quotidien… C’est peut-être le plus important.


Quel va être ton plan de préparation et son planning jusqu'à juillet 2022 ? Une épreuve de tests en préparation ?

Pour le moment, on est encore dans le travail de fond. Je m’entretien à base de 9 entrainements par semaines en moyenne (3 dans chacune des 3 disciplines). On attaquera vraiment la préparation à partir de septembre. On rentrera dans le vif du sujet !  

Pour l’heure, je ne sais pas vraiment encore ce qui m’attend ! On doit justement se voir avec Dany, mon coach, pour discuter de toute la stratégie et ce qu’il me réserve mais je sais qu’il y travaille ! J’ai un peu hâte de découvrir tout ça même si je pense que ça va faire un peu mal ! 

Autrement, je n’ai pas encore d’épreuve spécifique en tête pour la préparation. Cependant, dans le cadre de la traversée de la manche, il est obligatoire d’obtenir un diplôme de natation de 6h en eau froide.
De fait, en mars prochain, j’irai à la rencontre de Jacques Tuset pour suivre un de ces stages à Palavas les flots… C’est un des premiers jalons certains de la préparation !  

Mais j’ai l’intention de faire des vlog (Chaîne youtube de Jean Charles "La Route du Trail" ) sur toute la préparation donc il y aura pleins d’informations au fil des semaines ! Une petite série à suivre !  

Peux-tu nous présenter l'équipe qui t'entoure pour cette préparation ? 

A ce jour, notre équipe est composée d’une dizaine de personnes, toutes bénévoles et qui vont m’épauler à chaque étape du projet ! 

Comme je l’ai déjà dit, l’EnduroMan est loin d’être un défi individuel, c’est toute une équipe, une famille qui travaille ensemble au quotidien à la réalisation de ce magnifique projet ! 
 

A ce jour, notre belle famille compte 10 Membres : 

  •  Dany Perray : Préparation Spécifique Tri & Ultra Endurance 
  •  Elodie Lebailly : Kinésithérapeute et partenaire de vie et d’entrainements 
  •  Alexandre Gilbin : Préparation Physique Générale 
  •  Maud Périchon : Diététicienne du Sport 
  •  Lionel Brouillard : Préparateur Mental 
  •  Charlotte Verriez : Hypnothérapeute & Sophrologue 
  •  Mathilde Houssaye : Chargée de Communication 
  •  Yann Corre & Ben Tessier : Responsables Logistique 

Et d’autres encore avec qui je suis en contact et avec lesquels j’échange sur des points beaucoup spécifiques de la course comme le sommeil, la particularité de la manche… Mais ça, on en saura plus au fil des mois et des vidéos qui sortiront ! 😉


As-tu un objectif de temps sur cette épreuve ?

L’objectif pour cette course, c’est avant tout d’être au départ ! La course, c’est que du bonus ! 

A ce jour et dans l’état de la prépa, l’objectif secondaire c’est de finir, qu’importe le temps, aller au bout ça serait parfaitement satisfaisant ! Bon bien sûr, j’aimerai bien être dans est temps de mon coach qui l’a fait il y a 2 ans, dans les 60h mais aller chercher le record de l’épreuve, qui est à 47h32, pour l’heure, ça tient de la fantaisie et ce n’est clairement pas mon envie ni mon ambition !

 

Pour atteindre tes ambitions, tu recherches des sponsors ? Qu'attends-tu d'eux ? Comment des entreprises ou des particuliers peuvent-elles t'aider ?

Disons que c’est un peu plus complexe que ça ! La course demande quand même un petit effort financier. Il faut dire que les frais de l’organisation d’une traversée de la manche et du bateau accompagnateur sont assez élevés et il y a beaucoup d’autres choses à financer comme toute la partie logistique, les voiture de suivi, l’alimentation du coureur mais aussi de l’équipe, un peu de communication, les logements pour la semaine de l’épreuve et beaucoup d’autres choses…

La chance que j’aie, encore une fois, est que toute l’équipe est bénévole, de fait, ça allège quand même d’une bonne partie des frais mais ça reste assez lourd pour un particulier… 

Du coup, j’ai lancé une campagne de dons en ligne sur HelloAsso. C’est mon association La Route du Trail qui porte ce projet, association que tu connais bien ! Tout le monde peut donner, qu’importe la participation, ça fait tellement plaisir de se sentir soutenu dans cette aventure !  

Autrement, effectivement, je me rapproche de marques afin qu’elles puissent me fournir éventuellement des équipements ou un support logistique. Parce que s’équiper pour la course est une chose mais, il ne faut pas oublier les entrainements de la semaine qui occasionnent une grosse utilisation de matériels ! Donc de ce point de vue là, ça avance aussi doucement ! 😊 

Actuellement, je suis plutôt en train d’essayer de créer des liens avec des associations afin que cette année de préparation soit utile et puisse faire bénéficier à d’autres. Donc beaucoup de choses sont en cours actuellement et j’ai vraiment hâte de pouvoir présenter tout ça ! 


Un petit mot pour finir ? 

Eh bien, y’a plus qu’à ? 😊  

 

Pour aider Jean Charles dans son projet, rendez vous sur le site d'HelloAsso Enduroman
Vous pouvez aussi le suivre sur Instagram sur la page La Route du Trail 

 

 

Vous avez aimé l'article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn